Détours piégés – Série Jacques Audet – Tome 3, roman policier, Raymond LeBlanc, Fondation littéraire Fleur de Ly

DÉTOURS PIÉGÉS

  Série Jacques Audet – Tome 3

Raymond LeBlanc

Roman policier

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, mars 2020,

  520 pages. Format : 6 X 9 pouces.

Reliure allemande.

Couverture couleur souple.

ISBN 978-2-89612-582-1

Édition papier : 39.95$

Édition numérique : 7.00$ (PDF)


Menu de cette page

Présentation

Extrait

Au sujet de l’auteur

Du même auteur

Communiquer avec l’auteur

Commander un exemplaire papier

Commander votre exemplaire numérique (PDF)


PRÉSENTATION

PRÉSENTATION

Les choses commencent par « Œil pour œil », mais elles finissent rarement par « Dent pour dent ». Les joueurs ne jouent pas tous le même jeu ; ils ne respectent pas tous les règlements ou ils vont les changer en cours de partie.
Quand Jacques Audet décide de venger la mort de son frère tué bêtement en Afghanistan, il s’aperçoit rapidement que ses cibles ne restent pas immobiles à attendre ses coups. De fait, il ouvre un panier de crabes où ces derniers n’auront de cesse qu’ils se soient gavés d’au moins un morceau de la main fouineuse.

Mais quel est donc le prix de la vengeance ?

* * *

Raymond LeBlanc est professeur émérite de l’Institut des langues officielles et du bilinguisme de l’Université d’Ottawa. Spécialiste de la didactique des langues secondes, il a fait publier, seul ou en collaboration, au-delà d’une centaine de titres allant de l’article scientifique au test de performance langagière en passant par le matériel didactique destiné à l’enseignant et à l’apprenant. Après avoir déjà fait paraître dans la Collection Le peuple en écriture de la Fondation littéraire Fleur de Lys un recueil de sonnets intitulé Sonnets de la vie ordinaire, l’auteur présente avec Détours piégés, le troisième roman de la « Série Jacques Audet ».


EXTRAIT

EXTRAIT

Extrait de l’introduction

Le soir venu, le notaire avait décidé de prolonger le plaisir de se retrouver par un souper en tête-à-tête avec son meilleur ami, Donat Tanguay qui était ministre de la Défense nationale et des Forces armées au sein du gouvernement fédéral. Ce dernier connaissait bien son copain et il le voyait hésiter avant d’aborder un sujet qui le tourmentait.

— Ça doit arriver à la Défense que vous avez besoin de faire disparaître des gens. Comment vous y prenez-vous ?

— Quand tu dis « disparaître », tu parles de nos ennemis ou de notre personnel ?

— De votre personnel, bien sûr. Les ennemis, je pense connaître des gens qui sauraient comment. Je te parle de personnes qui sentent le besoin impérieux de devenir introuvables pendant un certain temps ou pour toujours.

— Il y a un service qui s’occupe de ce genre de situations, mais comme les personnes à cacher sont presque toujours com¬promises, il vaut mieux que le ministre ne soit pas au courant. Je pourrais essayer de me renseigner.

— Non, non, laisse tomber. De toute façon, je ne serais pas admissible à ces programmes.

Le notaire était alors tombé silencieux et son ami avait décidé de respecter ce silence. Il savait qu’il ne fallait rien brusquer. Ils étaient en train de siroter un cognac à la fin d’un souper bien arrosé à une terrasse du Vieux-Montréal. La journée avait été anormalement chaude pour un début d’avril et comme c’était souvent le cas, il allait maintenant falloir payer la note, car un orage montait à l’horizon. Dans le calme qui précède le déchaînement des éléments, le ministre avait alors doucement repris le dialogue.

— Si j’ai bien compris, c’est de toi qu’il s’agit quand tu parles de faire disparaître une personne.

— On ne peut rien te cacher, si j’ose dire.

— Mais pourquoi ? Tu fais partie d’un cabinet réputé, tu as été président de la Chambre des notaires, ta carrière va très bien…

— Et j’ai un placard où il commence à y avoir trop de squelettes. Il me faudrait du temps pour pouvoir y faire faire le ménage ou le faire moi-même au besoin.

— Tes squelettes, ce sont des fautes professionnelles ?

— Le plus souvent, oui, et toutes causées par la frénésie de faire de l’argent. Ce n’est pas quelque chose que vous connaissez en politique.

Le ministre avait accueilli cette remarque d’un éclat de rire qui avait détonné dans le silence qui régnait autour d’eux. Il avait alors pris le temps de boire un peu de son cognac avant de continuer.

— Tu te fais de grandes illusions si tu penses vraiment comme ça. La seule différence, j’imagine, c’est que nous faisons la plupart de nos tours pendables pour être réélus.

— Voyons donc !

— Tu veux savoir mon axiome en politique ? Gouverner, c’est faire ce qu’il faut pour être réélu. Toutes nos actions sont orientées vers ce seul objectif.

— Et si ce qu’il faut inclut des pratiques condamnables ?

— « Ainsi soit-il » répond-on, comme à la fin de la prière du soir au CASH de notre enfance.

 


AU SUJET DE L’AUTEURE

AU SUJET DE L’AUTEUR

Raymond LeBlanc

Après avoir complété les exigences du Baccalauréat ès arts à l’Université de Montréal (1960), Raymond LeBlanc obtint un Baccalauréat en pédagogie et un Brevet A d’enseignement (1962). Il poursuivit alors avec succès des études de Licence ès lettres, mentions Français, Anglais et Linguistique (1965).

Il passa ensuite trois ans sur le marché du travail, d’abord aux Écoles de langue de l’Université de Montréal dont il assurait la direction, puis au Bureau des langues de la Fonction publique fédérale comme spécialiste des contenus dans le matériel pédagogique en français langue seconde produit à l’intention des fonctionnaires dont le poste comportait des exigences de bilinguisme.

Il partit alors poursuivre des études de doctorat en France à l’Université de Grenoble. Sous la direction du professeur René Gsell, il obtint le Diplôme d’Études approfondies (DEA) en 1969. Mais les effets des évènements de 1968 en France perdurant et l’Université de Grenoble étant occupée au printemps 1970, c’est à l’Université d’Aix-Marseille qu’il put finalement soutenir une thèse de doctorat en linguistique portant sur l’évaluation des compétences langagières des apprenants de langues secondes ou étrangères (1970).

Recruté par le département de Linguistique de l’Université d’Ottawa cette même année, il fut d’abord professeur adjoint de ce département tout en assurant la direction de l’Institut des langues secondes (ILS), poste qu’il occupera pour un total de 16 années réparties sur trois mandats. Professeur agrégé en 1980, puis titulaire en 1987, il est maintenant à la retraite depuis 1999.

Au cours de sa carrière, Raymond LeBlanc fut désigné à plusieurs reprises comme porte-parole canadien dans des organismes internationaux. Mentionnons, par exemple, sa participation (1992-1998) à titre de représentant nord-américain au Comité pédagogique et de gestion de la filière LATA (Langue, Tourisme et Affaires) du programme AUPELF-UREF à l’Université Cheikh Anta Diop à Dakar, Sénégal.

Au Canada, il a contribué à l’étude sur l’état de l’enseignement des langues secondes au pays. Il fut d’abord membre de la Commission Bibeau sur l’enseignement des langues dans la Fonction publique − volet didactique (1976-1977) puis, à la suite du décès prématuré de H. H. Stern en 1987, il assuma la direction de L’Étude nationale sur les programmes de français de base pour le compte de Patrimoine canadien qui devait mener en 1990 à la publication d’un Rapport synthèse sous sa plume de même qu’à quatre autres ouvrages spécialisés examinant plus en profondeur les divers aspects de l’étude.

Au fil des ans, il a fait paraître, seul ou en collaboration, 14 livres et rapports spécialisés, 61 articles dans des revues scientifiques au Canada, aux États-Unis, en France et en Belgique et plus de 50 titres de matériel pédagogique. Il a aussi élaboré et normalisé 11 tests de compétences langagières pour le compte de divers ministères fédéraux, de sociétés d’État et de l’Université d’Ottawa. Il a également fait plus de 150 présentations orales (conférences d’ouverture ou de clôture, communications scientifiques, ateliers) partout au Canada et dans plus de 12 pays. Avec Claude Germain, il est l’auteur d’une Introduction à la linguistique générale (6 volumes). Il a contribué à la refonte de la méthode Le Français international, deuxième version et il a assuré plus de 40 stages de formation à l’utilisation de cette méthode qui a redéfini l’ensei¬gnement de la langue seconde au pays pendant de nombreuses années. Il a aussi élaboré et normalisé 11 tests de compétences langagières pour le compte de divers ministères fédéraux, de sociétés d’État et de l’Université d’Ottawa.

Il conviendrait aussi de signaler la série de vidéos Pour tout dire réalisée par l’Office national du film du Canada (ONF) au milieu des années quatre-vingt. Cette série fut conçue avec la participation de Roger Tremblay et ce sont eux qui en assurèrent également l’appareillage pédagogique. Ces productions reçurent à tour de rôle la Médaille d’or lors du International Film and Video Festival of New York − Teaching Resources (1988) et la Médaille d’or Panavision − vidéos pédagogiques) à Edmonton (1989).

Parmi les autres honneurs qui lui furent conférés en cours de route, on retiendra le Prix Ghislaine-Coutu-Vaillancourt de l’Association québécoise des enseignant-e-s de français langue seconde (AQEFLS) et le Prix Robert-Roy de l’Association canadienne des professeurs de langues secondes (ACPLS).

Enfin, au cours de l’année qui a suivi sa retraite, l’Université d’Ottawa lui a décerné le titre de Professeur émérite de l’Institut des langues officielles et du bilinguisme (ILOB) en reconnaissance à l’ensemble de sa contribution au domaine de la didactique des langues secondes et à la vie de son établissement.

Après avoir fait paraître un recueil de sonnets intitulé Sonnets de la vie ordinaire chez Fondation Fleur de Lys, l’auteur s’est lancé dans un ensemble de romans policiers mettant en vedette Jacques Audet. Il a déjà fait paraître Bien mal acquis… et La poudre aux yeux, les deux premiers volets (de quatre). Détours piégés constitue le troisième.

Marié depuis 1959 à Gisèle Painchaud, ci-devant professeure titulaire à la faculté des Sciences de l’éducation et vice-rectrice aux ressources humaines à l’Université de Montréal. Il est père d’un enfant, Michel, nucléiste et directeur du département de Médecine nucléaire à l’hôpital Saint-Joseph de Trois-Rivières. Pour la petite histoire, Michel est marié à Sylvie Tremblay (médecine familiale − Drummondville) et ils ont deux filles, Valérie et Geneviève, qui sont aussi médecins tout comme le sont leurs compagnons respectifs. La maladie qui pourrait emporter Raymond LeBlanc peut aller se rhabiller (!).


DU MÊME AUTEUR

DU MÊME AUTEUR

Raymond LeBlanc

 

Sonnets de la vie ordinaire
Raymond LeBlanc
Recueil de poésie,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2016, 274 pages.
ISBN 978-2-89612-509-8
Couverture souple couleur
Format 6 X 9 pouces
Reliure allemande
Exemplaire papier : 24.95$ canadiens
Exemplaire numérique (PDF): 7.00$ canadiens
Cliquez ici pour en savoir plus

Bien mal acquis…
Série Jacques Audet – Tome 1
Raymond LeBlanc
Roman policier,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2017, 494 pages.
ISBN 978-2-89612-537-1
Couverture souple couleur
Format 6 X 9 pouces
Reliure allemande
Exemplaire papier : 39.95$ canadiens
Exemplaire numérique (PDF): 7.00$ canadiens
Cliquez ici pour en savoir plus

La poudre aux yeux
Série Jacques Audet – Tome 2
Raymond LeBlanc
Roman policier,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2017, 554 pages.
ISBN 978-2-89612-545-6
Couverture souple couleur
Format 6 X 9 pouces
Reliure allemande
Exemplaire papier : 39.95$ canadiens
Exemplaire numérique (PDF): 7.00$ canadiens
Cliquez ici pour en savoir plus


PUBLICATIONS PROFESSIONNELLES

LIVRES

Introduction à la linguistique générale – (en 5 volumes)

Phonétique (avec Claude Germain) PUM

Phonologie (avec Claude Germain) PUM

Morphologie (avec Claude Germain) PUM

Syntaxe (avec Claude Germain) PUM

Sémantique (avec Claude Germain) PUM

Étude nationale sur les programmes de français de base – Rapport synthèse Patrimoine canadien

Manuel technique – Test de français international (avec Doreen Bayliss) ICI Canada

Vingt-cinq ans d’enseignement des langues secondes à l’Université d’Ottawa (co-rédacteur)

L’approche communicative en enseignement des langues secondes (co-rédacteur) CEC

MATÉRIEL PÉDAGOGIQUE

Le français international, Livre du maître et Livre de l’élève – Niveaux 1, 2, 3 et 4 (avec Pierre Calvé, Claude Germain, Florence Rondeau) CEC

Le français international – Cahier d’exercices – Niveaux 1 et 2 (avec Florence Rondeau)

Pour tout dire – Guide du maître, Guide de l’apprenant – Modules 1, 2, 3, 4 (avec Roger Tremblay) ONF

L’anglais, une approche naturelle – Module 1 et Module 2 (avec Roger Tremblay)

Drills in English Sentence Patterns, Books 1, 2, 3, 4 (avec Gilles Bibeau) CEC

Exercices systématiques sur les structures du français, Cahiers 1, 2, 3 (avec Michel Ladouceur) CEC

TESTS DE LANGUE

Test de français international, Version A et Version B ICI Communications Canada

Test de compétence en français langue seconde, Société canadienne d’hypothèque et de logement

ARTICLES

Self-Assessment as a Second Language Placement Instrument (avec Gisèle Painchaud) TESOL Quarterly

Les programmes d’immersion et l’habileté à communiquer, Études de linguistique appliquée

Second Language Instruction, Canadian Encyclopedia Plus

Le défi de l’intégration de la culture, Actes du XVe congrès de l’ACPI

Teaching the Receptive Skills at the Basic Level, Second Language Practice (Lise Duquette,

Ed.)

Le curriculum multi-dimensionnel – Questions d’implémentation, Études de linguistique Appliquée


COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

Raymond LeBlanc se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique

raymondleblanc33@gmail.com

 


OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

Papier ou Numérique

Détours piégés
Série Jacques Audet – Tome 3
Raymond LeBlanc
Roman policier,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2020, 520 pages.
ISBN 978-2-89612-582-1
Couverture souple couleur
Format 6 X 9 pouces
Reliure allemande
Exemplaire papier : 39.95$ canadiens
Exemplaire numérique (PDF): 7.00$ canadiens

Vous avez le choix entre un exemplaire papier ou un exemplaire numérique (PDF)

Vous pouvez commander votre exemplaire papier avec le paiement en ligne PayPal ou avec un chèque envoyé par la poste

Vous pouvez commander un exemplaire numérique (PDF) uniquement avec le paiement en ligne avec PayPal.

Suivez les instructions ci-dessous selon vos choix.


EXEMPLAIRE PAPIER

EXEMPLAIRE PAPIER

Paiement en ligne avec PayPal

Canada : 39.95$ canadiens (TOUT INCLUS, y compris la manutention et les frais de poste)

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante car des frais de postes s’appliquent. renee-fournier@manuscritdepot.com

Paiement en ligne – Canada

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button

Exemplaire papier

Paiement par chèque par la poste

Indiquez sur un papier

Le titre du livre et le nom de l’auteur
Votre nom (prénom et nom de famille)
Votre adresse postale complète
Votre adresse électronique
Votre numéro de téléphone
Complétez votre chèque payable à l’ordre de
Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

Précisez le montant sur le chèque

Exemplaire papier

Canada : 39.95$ canadiens (Tout inclus)

Livraison : 21 jours ouvrables

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s’appliquent : renee-fournier@manuscritdepot.com

Adressez-le tout à

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,
Lévis, Québec,
Canada.
G6V 1A8


EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

Paiement en ligne avec PayPal

Partout dans le monde : 7.00$ canadiens (Tout inclus)

Livraison en pièce jointe à un courriel

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button


Pour obtenir de l’aide

Courriel : contact@manuscritdepot.com

Téléphone : 581-988-7146 (Lévis, Québec, Canada)


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , ,
Publié dans Roman policier
One comment on “Détours piégés – Série Jacques Audet – Tome 3, roman policier, Raymond LeBlanc, Fondation littéraire Fleur de Ly

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Exemplaire numérique gratuit

Le monde québécois du livre et ses coulisses, guide pratique et critique, Serge-André Guay, Fondation littéraire Fleur de Lys. Cliquez sur la couverture pour télécharger votre exemplaire numérique gratuit..

Bienvenue

La Fondation littéraire Fleur de Lys vous souhaite la bienvenue dans sa librairie en ligne

%d blogueueurs aiment cette page :