Recueil de textes, essais, Guillaume Dionne, Fondation littéraire Fleur de Lys

Recueil de textes

L’enfer existe-t-il vraiment ?

L’antéchrist et la Marque de la bête manifestés aujourd’hui

Les rêves et les songes, preuve de l’immortalité de l’âme

La naissance de Dieu

La place à Marie dans les Saintes Écritures

Essais – Littérature chrétienne,

Guillaume Dionne,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2021, 56 pages.

Format 6 X 9 pouces,

ISBN 978-2-89612-613-2

Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)

Exemplaire numérique : GRATUIT (PDF)


Menu de cette page

Table des matières

Au sujet de l’auteur

Du même auteur

Communiquer avec l’auteur

Commander un exemplaire papier

Télécharger  votre exemplaire numérique gratuit (PDF)


TABLE DES MATIÈRES

TABLE DES MATIÈRES

L’enfer existe-t-il vraiment ?

  • L’Enfer est-il l’anéantissement de l’âme ?
  • L’exemple de Lazare et du riche
  • L’enfer vu d’une perspective philosophique
  • Le chemin large et le chemin étroit

L’antéchrist et la Marque de la bête manifestés aujourd’hui

Les rêves et les songes, preuve de l’immortalité de l’âme

La naissance de Dieu

  • La naissance de la grâce
  • L’homme veut tuer Dieu
  • La Sainte trinité
  • Le discours scientifique et philosophique
  • La Fleur de la Grâce (La Naissance de Dieu dans nos cœurs)
  • La Sainte vierge et son enfant le Fils de Dieu
  • Ministère de Jésus de Nazareth
  • La Parole faite chair
  • Conclusion

La place à Marie dans les Saintes Écritures

  • La grâce de Marie
  • Un fait de l’humanité de la vierge Marie
  • La co-rédemption de Marie
  • L’autorité de la Bible
  • La médiation de la vierge Marie
  • L’immaculée conception de Marie
  • Apparition de Marie et son culte
  • Miracles attribués à la vierge Marie
  • Marie et la Trinité

auteur

AU SUJET DE L’AUTEUR

Guillaume Dionne

De l’église des Évangélistes, semblable aux églises sœurs baptistes fondamentalistes provenant des (Anabaptistes) de l’Église ignorée venant de Christ jusqu’à ce jour. (Frère en Christ) Éphésiens 2:20

DU MÊME AUTEUR

DU MÊME AUTEUR

L’évangile éternel de la grâce

La Paix en Christ

Réflexion sur le Nouveau Testament
pour enfants dédiée à la Gloire de Dieu

Livre Jeunesse,

Guillaume Dionne,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2020, 100 pages.

ISBN 978-2-89612-591-3

Exemplaire papier : 39.95$

Exemplaire numérique gratuit (PDF)

CLIQUEZ ICI POUR SAVOIR PLUS

Le soleil des vivants

Recueil de poèmes

Guillaume Dionne

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, décembre 2020

214 pages

ISBN 978-2-89612-599-9

Exemplaire numérique gratuit (PDF)

Réflexion sur le Créationnisme biblique

Créationnisme vs Évolutionnisme

Essai, Guillaume Dionne,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2021, 52 pages.

ISBN 978-2-89612-602-6

Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)

Exemplaire numérique gratuit (PDF)

L’enfer existe-t-il vraiment ?

L’antéchrist et la Marque de la bête manifestés aujourd’hui

Essai, Guillaume Dionne,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2021, 19 pages.

ISBN 978-2-89612-605-7

Exemplaire numérique gratuit (PDF)

Les rêves et les songes, preuve de l’immortalité de l’âme

Essai, Guillaume Dionne,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2021, 19 pages.

ISBN 978-2-89612-608-8

Exemplaire numérique gratuit (PDF)


COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

Guillaume Dionne

Guillaume Dionne se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique :

contact@manuscritdepot.com


OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

Papier ou Numérique

Recueil de textes
L’enfer existe-t-il vraiment ?
L’antéchrist et la Marque de la bête manifestés aujourd’hui
Les rêves et les songes, preuve de l’immortalité de l’âme
La naissance de Dieu
La place à Marie dans les Saintes Écritures
Essais – Littérature chrétienne,
Guillaume Dionne,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2021, 56 pages.

Cliquez sur votre choix ci-dessous

Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)

Exemplaire numérique : GRATUIT (PDF)

Vous avez le choix entre un exemplaire papier ou un exemplaire numérique (PDF)

Vous pouvez commander votre exemplaire papier avec le paiement en ligne PayPal ou avec un chèque envoyé par la poste

Vous pouvez commander un exemplaire numérique (PDF) uniquement avec le paiement en ligne avec PayPal.

Suivez les instructions ci-dessous selon vos choix.


EXEMPLAIRE PAPIER

EXEMPLAIRE PAPIER

Paiement en ligne avec PayPal

Canada : 24.95$ canadiens (TOUT INCLUS, y compris la manutention et les frais de poste)

Ailleurs dans le monde :

Écrivez à l’adresse suivante car des frais de postes s’appliquent.

renee-fournier@manuscritdepot.com

Paiement en ligne – Canada

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button

Exemplaire papier

Paiement par chèque par la poste

Indiquez sur un papier

Le titre du livre et le nom de l’auteur
Votre nom (prénom et nom de famille)
Votre adresse postale complète
Votre adresse électronique
Votre numéro de téléphone
Complétez votre chèque payable à l’ordre de
Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

Précisez le montant sur le chèque

Exemplaire papier

Canada : 24.95$ canadiens (Tout inclus)

Livraison : 21 jours ouvrables

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s’appliquent : renee-fournier@manuscritdepot.com 

Adressez-le tout à

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,
Lévis, Québec,
Canada.
G6V 1A8


EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

Pour télécharger votre exemplaire numérique gratuit,

cliquez ici

ou sur le logo PDF ci-dessous


Pour obtenir de l’aide

Courriel : contact@manuscritdepot.com

Téléphone : 581-988-7146 (Lévis, Québec, Canada)


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La naissance de Dieu et La place à Marie dans les Saintes Écritures, Guillaume Dionne, Fondation littéraire Fleur de Lys

c.guillaume-dionne.7a-1200

c.guillaume-dionne.7b-1200

La naissance de Dieu

&

La place à Marie dans les Saintes Écritures

Guillaume Dionne,

Essai, Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2021, 21 pages.

ISBN 978-2-89612-612-5

Exemplaire numérique gratuit (PDF)


Menu de cette page

Présentation

Table des matières

Extrait

Au sujet de l’auteur

Du même auteur

Communiquer avec l’auteur

Commander un exemplaire papier

Commander votre exemplaire numérique (PDF)


TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE

La naissance de Dieu

  • La naissance de la grâce
  • L’homme veut tuer Dieu
  • La Sainte trinité
  • Le discours scientifique et philosophique
  • La Fleur de la Grâce
  • (La Naissance de Dieu dans nos cœurs)
  • La Sainte vierge et son enfant le Fils de Dieu
  • Ministère de Jésus de Nazareth
  • La Parole faite chair
  • Conclusion

* * *

La place à Marie dans les Saintes Écritures

  • La grâce de Marie
  • Un fait de l’humanité de la vierge Marie
  • La co-rédemption de Marie
  • L’autorité de la Bible
  • La médiation de la vierge Marie
  • L’immaculée conception de Marie
  • Apparition de Marie et son culte
  • Miracles attribués à la vierge Marie
  • Marie et la Trinité

EXTRAIT

EXTRAIT

La naissance de Dieu

La naissance de la grâce

Le Fils de Dieu naquit en un humble lieu, mais d’une gloire incommensurable venant du Père. Une sorte d’humilité glorieuse et transcendante donnée au Fils de Dieu. Il ne pouvait exister meilleur endroit pour sa naissance que cet humble lieu à la place d’un palais somptueux. Ainsi est venu le Fils de Dieu, non dans la gloire, mais dans l’humilité. Il y a l’humilité de Dieu dans sa naissance tout comme l’humilité de son divin abaissement. D’un glorieux mystère pour notre entendement. Que Dieu tout puissant et infiniment grand prenne un corps comme le nôtre en naissant comme un petit enfant.

* * *

C’est Dieu fait chair en la personne de notre Seigneur Jésus-Christ qui, existant dans le ciel sous forme de Dieu. S’est anéanti lui-même se faisant homme et se rendant obéissant, même jusqu’à la mort de la croix. Il parut comme un vrai homme, mais étant quand même 100% Dieu.

C’est là le mystère de son abaissement. Il fut comme même un sous-homme en les choses dont il a souffert. La profonde humiliation se changeant en suprême et souveraine élévation. Un nom au-dessus de tout nom pour que tout genou fléchisse devant lui de son œuvre à la croix.

Ce qui semblait une si grande défaite, se change en suprême victoire et pour l’éternité en sa Résurrection le troisième jour selon les écritures prophétisées. Le Saint de Dieu ne pouvant connaître la corruption et rester dans les liens de la mort.


auteur

AU SUJET DE L’AUTEUR

Guillaume Dionne

De l’église des Évangélistes, semblable aux églises sœurs baptistes fondamentalistes provenant des (Anabaptistes) de l’Église ignorée venant de Christ jusqu’à ce jour. (Frère en Christ) Éphésiens 2:20


DU MÊME AUTEUR

DU MÊME AUTEUR

L’évangile éternel de la grâce

La Paix en Christ

Réflexion sur le Nouveau Testament
pour enfants dédiée à la Gloire de Dieu

Livre Jeunesse,

Guillaume Dionne,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2020, 100 pages.

ISBN 978-2-89612-591-3

Exemplaire papier : 39.95$

Exemplaire numérique gratuit (PDF)

CLIQUEZ ICI POUR SAVOIR PLUS

Le soleil des vivants

Recueil de poèmes

Guillaume Dionne

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, décembre 2020

214 pages

ISBN 978-2-89612-599-9

Exemplaire numérique gratuit (PDF)

Réflexion sur le Créationnisme biblique

Créationnisme vs Évolutionnisme

Essai, Guillaume Dionne,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2021, 52 pages.

ISBN 978-2-89612-602-6

Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)

Exemplaire numérique gratuit (PDF)

L’enfer existe-t-il vraiment ?

L’antéchrist et la Marque de la bête manifestés aujourd’hui

Essai, Guillaume Dionne,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2021, 19 pages.

ISBN 978-2-89612-605-7

Exemplaire numérique gratuit (PDF)

Les rêves et les songes, preuve de l’immortalité de l’âme

Essai, Guillaume Dionne,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2021, 19 pages.

ISBN 978-2-89612-608-8

Exemplaire numérique gratuit (PDF)


COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

Guillaume Dionne

Guillaume Dionne se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique :

contact@manuscritdepot.com


EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE GRATUIT (PDF)

PDF-Form-Logo-WEB

Cliquez ici pour télécharger votre exemplaire numérique gratuit en format PDF


Pour obtenir de l’aide

Courriel : contact@manuscritdepot.com

Téléphone : 581-988-7146 (Lévis, Québec, Canada)


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’Évangile ─ Qu’on vous enseigne moins, essai, Cyrille Simplice Wandji, Fondation littéraire Fleur de Lys

c.cyrille-simplice-wandji-1a-1200

c.cyrille-simplice-wandji-1b-1200

L’Évangile ─ Qu’on vous enseigne moins

Cyrille Simplice Wandji

Essai

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2021, 176 pages.

ISBN 978-2-89612-610-1

Couverture souple couleur

Format 6 X 9 pouces

Reliure allemande

Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)

Exemplaire numérique : 7.00$


Menu de cette page

Présentation

Extrait

Au sujet de l’auteur

Du même auteur

Communiquer avec l’auteur

Commander un exemplaire papier

Commander votre exemplaire numérique (PDF)


PRÉSENTATION

PRÉSENTATION

Dans le livre biblique « Les Actes des apôtres », il est dit que les disciples qu’on envoyait prêcher sur le terrain étaient « remplis de l’Esprit-Saint ». Aujourd’hui, c’est le cursus scolaire qui détermine la crédibilité de celui qu’on envoie transmettre le message de Christ, l’Esprit étant relégué au second plan, ou ne jouant que le rôle d’attrape-mouche pour des araignées avides de toutes sortes de gloires et de richesse. Pourquoi baptise-t-on les chrétiens au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit ? Eh bien parce que le rachat des péchés est une initiative du Père, rendu concret par le sacrifice du Fils, et entretenue par les œuvres de l’Esprit-Saint. En d’autres termes, une fois qu’on est entré dans la Grâce par le baptême, l’Esprit nous renouvelle jusqu’à la sanctification, nous guide en nous éclairant dans les voies de Dieu : l’Esprit est l’enseignant ultime.

Lorsque Jésus réprimandait l’église de Laodicée, Il dit : « Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi. »

Ainsi sont la plupart des évangélistes aujourd’hui : tièdes parce qu’ils se fient plus à leurs diplômes qu’à prier afin d’obtenir l’Esprit de Dieu pour les guider. Beaucoup ne croient même plus que cet Esprit travaille encore. Ils sont devenus ce que le Christ appelle : des aveugles qui conduisent des aveugles; et lorsque des aveugles conduisent des aveugles, tous deux tombent dans des trous…


EXTRAIT

EXTRAIT

PROLOGUE

Un jour j’ai écrit un texte de slam intitulé « Tout fout le camp »; un texte avec pour thème principal la morale. Je l’ai scandé devant un public mitigé et, à la fin de ma lecture, en descendant du podium, un spectateur m’a déclaré : « Tu as du culot de faire un texte à propos de la morale dans un Québec encore meurtri par les abus du pouvoir ecclésiastique ! »

Le culot ! Voilà ce qui manque à l’évangile qu’on prêche dans le monde aujourd’hui; un monde dont la face change drastiquement en ces temps de la fin – pas que le monde fut très brillant à l’époque de l’instigateur de l’évangile, si oui pourquoi aurait-il déclaré « vous [les chrétiens] êtes la lumière du monde ? » Jésus disait : « On n’allume pas une lampe pour la mettre sous la table, mais on la met sur le porte-lampe afin qu’elle éclaire toute la maison. » Je me pose une question : le tort d’une planète si noire aujourd’hui doit-il être imputé aux personnes immorales seulement, ou doit-on impliquer dans ce déclin l’auto-musèlement des objecteurs de conscience ? Est-ce le monde qui se noircit davantage à nos jours, ou sont-ce toutes ces lampes éteintes – lorsqu’elles ne sont pas dissimulées – qui décuplent les ténèbres ?

Quand Jésus-Christ répandait l’évangile, on disait de Lui qu’Il ne prêchait pas comme les autres enseignants, mais comme ayant autorité; où est passée cette qualité dans nos évangélistes d’aujourd’hui ? Oh, ne vous méprenez pas sur la nature de l’autorité que Christ exerçait en son temps, car je vous rassure que cela n’avait rien à voir avec forcer une femme à porter des enfants; rien à voir non plus avec obliger les gens à aller au culte dominical, ni brûler sur le bûcher quiconque ne respectait pas une doctrine. L’autorité qu’exerçait Jésus résidait dans cette façon de rallier les gens à sa cause juste avec des mots adéquats, des mots qui transperçaient l’âme pour mettre au grand jour l’iniquité, amenant – pour ceux qui étaient humbles et sincères – à réfléchir sérieusement sur les conséquences des actes qu’on posait, ou qu’on allait poser.

Napoléon, roi de France, disait de Jésus et de l’Évangile :

« Je cherche en vain dans l’histoire pour y trouver le semblable de Jésus-Christ, ou quoi que ce soit qui approche de l’Évangile. Ni l’histoire, ni l’humanité, ni les siècles, ni la nature, ne m’offrent rien avec quoi je puisse le com­parer et l’expliquer. Ici tout est extraordinaire; plus je le considère, plus je m’assure qu’il n’y a rien là qui ne soit en dehors de la marche des choses et au-dessus de l’esprit humain.

Les impies eux-mêmes n’ont jamais osé nier la sublimité de l’Évangile, qui leur inspire une sorte de véné­ration forcée. Quel bonheur ce livre procure à ceux qui croient ! Que de merveilles y admirent ceux qui l’ont médité! Tous les mots y sont scellés et solidaires l’un de l’autre, comme les pierres d’un même édifice. L’esprit qui lie les mots entre eux est un ciment divin qui tour à tour en découvre le sens ou le cache à l’intelligence. Chaque phrase a un sens complet, qui retrace la perfection de l’unité et la profondeur de l’ensemble; livre unique où l’esprit trouve une beauté morale inconnue jusque-là, et une idée de l’infini supérieure à celle même que suggère la création ! Quel autre que Dieu pouvait produire ce type, cet idéal de perfection, également exclusif et original, où personne ne peut ni critiquer, ni ajouter, ni retrancher un seul mot; livre différent de tout ce qui existe, absolument neuf, sans rien qui le précède et sans rien qui le suive ? … » (Napoléon en exil à Sainte-Hélène)

Combien d’évangélistes aujourd’hui possèdent la verve de Napoléon pour présenter l’Évangile ? Combien d’évangélistes aujourd’hui insistent sur les principes moraux de ce Saint Livre ? Combien d’évangélistes se mouillent aujourd’hui afin que la noirceur recule dans le monde ?

Quand on peut m’attribuer du culot pour avoir écrit et déclamé un texte lumineux qui ne constitue même pas la lueur d’une allumette dans ce monde de ténèbres, n’est-ce pas à pleurer de désolation ?


auteur

AU SUJET DE L’AUTEUR

Cyrille Simplice Wandji

Cyrille Simplice Wandji est né à Bertoua, dans l’Est-Cameroun. Il immigre au Canada en juin 2007 et s’installe dans la province de Québec où il vit actuellement. Travaillant comme inspecteur en Assurance Qualité pour une entreprise qui construit des tours éoliennes, il consacre son temps libre à écrire de la poésie et quelquefois des nouvelles, mais surtout faire des recherches sur le christianisme. L’Évangile qu’on vous enseigne moins est le deuxième Essai religieux qu’il écrit, le premier étant intitulé : Imposture, pour en finir avec les amalgames et publié chez Edilivre.

C’est à Matane, cette ville qui comme le nez dans la figure s’avance dans le fleuve, caressée par la brise fraîche l’été, mais tancée par les vents froids l’hiver, qu’il s’établit, fuyant la grande ville – Québec et surtout Montréal – où tout lui rappelle ce qu’il a laissé là-bas, dans son pays natal. L’intégration n’est pas facile dans cette agglomération tissée serrée où, il suffit de venir de la ville la plus proche, Rimouski, pour se sentir étranger, quoique Québécois de souche. C’est donc en homme persévérant qu’avec Catherine Berger et Marie-Claude Soucy, toutes deux Québécoises d’origine, mais mises au ban de la société matanaise, qu’il décidera d’aller à la conquête de ce coin de pays. Ensemble ils créent Réseau Matanie, un organisme à but non lucratif pour accueillir et organiser des rencontres entre nouveaux arrivants et natifs de la place.

Les journaux, la télévision et les médias sociaux relayant l’information, l’initiative est un succès. Progres­sivement, Marie-Claude et Catherine Berger appelées par d’autres défis cèdent la place à de nouvelles personnes inspirées par l’organisme. Cyrille s’en ira aussi plus tard, après s’être assuré que les choses sont entre de bonnes mains. Délesté de son passe-temps, l’ennui s’installe. La solitude et la nostalgie – que le réseautage étouffait bien –refont surface. Les automnes et les hivers deviennent plus froids, d’autant plus que s’acclimater aux mœurs québécoises font prendre le mauvais pli de se plaindre à chaque chan­gement de saison. La relation avec la gent féminine n’est pas ce qui se fait le mieux, car éduqué par une société patriarcale à être le maître dans la maison, l’égalité inaliénable entre l’homme et la femme ne lui donne pas beaucoup de chance de s’exprimer : il enchaîne échec sur échec dans la vie de couple.

Dans cette situation chaotique, écrire est son premier exutoire. Il s’inscrit sur un site littéraire en ligne : Oniris, où il se joint à une communauté d’écrivains amateurs soucieux non seulement de partager leurs écrits, mais aussi d’aider les autres à progresser. Il s’initie à la poésie, style qu’il maîtrisait moins, et devient très vite un auteur dont la prose séduit plus d’un. Mais toujours en lui subsiste un vide qui grandit de jour en jour. Dans son pays, la vie spirituelle occupe la majeure partie du temps de ses concitoyens; ici, au Québec, la grande noirceur a terni l’image de tout ce qui est en rapport avec le Divin, excepté le divin qui se cache en chaque personne. C’est la quête de cette énergie bienfaitrice pour son âme qui l’incite à revisiter le christianisme, la foi chrétienne l’ayant construit psychologiquement de toute pièce depuis sa tendre enfance.

Avec la redécouverte est venue l’envie de partager, mais aussi l’envie de guérir : Le christianisme est une foi si pure qu’il ne comprend pas comment on a pu l’utiliser pour meurtrir tant d’êtres humains. Son premier essai traite de l’imposture ecclésiastique, celle de ces personnes qui, sensées aider ont détruit. Le deuxième essai, c’est-à-dire le présent ouvrage, présente ce qu’est le christianisme authentique, une foi d’abord destinée à annoncer quelque chose de grandiose…


DU MÊME AUTEUR

DU MÊME AUTEUR

Imposture, pour en finir avec les amalgames

Publié chez Édilivre

Disponible au Québec chez

Renaud-Bray 

Québec Loisirs — Numériques

leslibraires.ca

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

Cyrille Simplice Wandji

Cyrille Simplice Wandji se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique :

eltonrw01@hotmail.com


OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

Papier ou Numérique

L’Évangile ─ Qu’on vous enseigne moins
Cyrille Simplice Wandji
Essai
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2021, 176 pages.
ISBN 978-2-89612-610-1
Couverture souple couleur
Format 6 X 9 pouces
Reliure allemande
Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)
Exemplaire numérique : 7.00$

 

Cliquez sur votre choix ci-dessous

Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)

Exemplaire numérique : 7.00$

Vous avez le choix entre un exemplaire papier ou un exemplaire numérique (PDF)

Vous pouvez commander votre exemplaire papier avec le paiement en ligne PayPal ou avec un chèque envoyé par la poste

Vous pouvez commander un exemplaire numérique (PDF) uniquement avec le paiement en ligne avec PayPal.

Suivez les instructions ci-dessous selon vos choix.


EXEMPLAIRE PAPIER

EXEMPLAIRE PAPIER

Paiement en ligne avec PayPal

Canada : 24.95$ canadiens (TOUT INCLUS, y compris la manutention et les frais de poste)

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante car des frais de postes s’appliquent. renee-fournier@manuscritdepot.com

Paiement en ligne – Canada

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button

Exemplaire papier

Paiement par chèque par la poste

Indiquez sur un papier

Le titre du livre et le nom de l’auteur
Votre nom (prénom et nom de famille)
Votre adresse postale complète
Votre adresse électronique
Votre numéro de téléphone
Complétez votre chèque payable à l’ordre de
Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

Précisez le montant sur le chèque

Exemplaire papier

Canada : 24.95$ canadiens (Tout inclus)

Livraison : 21 jours ouvrables

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s’appliquent : renee-fournier@manuscritdepot.com 

Adressez-le tout à

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,
Lévis, Québec,
Canada.
G6V 1A8


EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

Paiement en ligne avec PayPal

Partout dans le monde : 7.00$ canadiens (Tout inclus)

Livraison en pièce jointe à un courriel

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button


Pour obtenir de l’aide

Courriel : contact@manuscritdepot.com

Téléphone : 581-988-7146 (Lévis, Québec, Canada)


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La liberté − En clairière de l’être, essai de philosophie, Fernand Couturier, Fondation littéraire Fleur de Lys

c.fernand-couturier-10-a-1200

c.fernand-couturier-10-b-1200

La liberté

En clairière de l’être

Fernand Couturier

Essai de philosophie

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, août 2021, 68 pages

Illustrations en couverture : Photo 71166585 © Anmbph | Dreamstime.com

ISBN 978-2-89612-611-8

Couverture souple couleur

Format 7 X 10 pouces

Reliure allemande

Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)

Exemplaire numérique : GRATUIT (PDF)


Menu de cette page

Présentation

Table des matières

Extrait

Au sujet de l’auteur

Du même auteur

Communiquer avec l’auteur

Commander un exemplaire papier

Commander votre exemplaire numérique (PDF)


PRÉSENTATION

PRÉSENTATION

L’état de confinement auquel le virus Covid 19 contraint actuellement l’humanité constitue une bonne occasion de penser à la liberté. Celle-ci, contredite, et ainsi mise en relief ou en évidence, apparaît alors comme caractérisant l’humain en ses capacités de se mouvoir, de penser et d’être. Puis être se montre comme la caractéristique fondamentale de l’humain, i.e. Dasein ou là-être, et aussi comme son déterminant usuel: être au travail, être en chemin, être pensif, être tout le temps, être indéfiniment…

Oui! Oui! Le temps de l’humain est illimité, infini! L’humain est librement dans la clairière de l’être, même en la mort comme fin ou cessation de la vie! Clairière invisible! Mais , cependant. Un peu comme le jour, d’ailleurs, dont la clarté elle-même ne se voit pas! Elle est seulement à penser à partir des choses éclairées: de ce qui se trouve dans la lumière du soleil qui éclaire les choses en illuminant les jours, i.e. en instaurant des clairières à l’avenant.


TABLE DES MATIÈRES

TABLE DES MATIÈRES

Du même auteur

* * *

La liberté – En clairière de l’être

Liberté et l’infini

Confinement et liberté

Essence, existence et Dasein

Vie, existence et liberté

Simplicité et étrangeté de l’être

Conclusion

* * *

Notes relevées par l’éditeur

Notes du lecteur

* * *

Au sujet de l’auteur

Communiquer avec l’auteur


EXTRAIT

EXTRAIT

La situation sanitaire en laquelle se trouve actuellement l’humanité fournit une bonne occasion pour réfléchir un tant soit peu sur la liberté. Cette liberté est de toute part contredite ou remise en question par une maladie qui provoque pour les humains beaucoup de soucis ou grande inquiétude. Ils n’en meurent pas tous, mais beaucoup en sont atteints. Tous espèrent que vaccins ou autres médicaments soient le plus tôt possible mis au point afin de prémunir contre cette maladie en cours. Quant aux vaccins, c’est nettement en marche. Mais, quant aux autres médicaments, qu’en est-il…? Peut-on penser qu’il y en aura tout comme ceux qui préviennent de la grippe ou en atténuent les effets?

Or cette liberté semble caractériser de près le comportement humain. Simplement en parler, cependant, c’est comme si on essayait d’attraper l’air  à poignées! Rien de facile! Néanmoins, la liberté paraît être un attribut de l’humain. Pour bien comprendre ce qu’elle signifie, il faut d’abord se mettre au clair, autant que faire se peut, sur ce qui semble caractériser l’humain en son être. Ainsi notre démarche devra s’attarder à comprendre le mieux possible ce en quoi consiste l’humain en lui-même. On pourrait ainsi penser que nous allons nous éloigner de notre sujet, la liberté. Mais il n’en sera rien! Car la liberté ne semble être bien compréhensible que par son contraire. Contraire que peuvent représenter les diverses restrictions comportementales imposées actuellement par les autorités sanitaires et gouvernementales. Voilà ce de quoi il retourne en notre propos. Alors, la liberté… Comment trouver les mots qui soient aptes à la dire? Qui puissent adéquatement la représenter? Comment représenter cette volatile et fuyante liberté? Y-a-t-il moyen de la faire arriver nouvellement au langage? Sans prétention aucune, voilà ce que nous tenterons dans notre présent parcours. Malgré le défi qu’une telle démarche puisse représenter. Le présent texte, en tant que discours où l’être s’avèrera partout le référant ultime ou dernier, pourra se comprendre comme un essai d’ontologie de la liberté.


auteur

AU SUJET DE L’AUTEUR

Fernand Couturier

Né en 1928 à Saint-Joseph du Madawaska au Nouveau-Brunswick dans une famille paysanne, l’auteur fait ses études classiques au Collège de Saint-Laurent à Montréal. Il étudie ensuite en théologie dans les années 50 pour ensuite enseigner au Collège de Saint-Laurent. Il obtient une licence (maîtrise) en philosophie à Paris en 1961.

Tout en enseignant cette matière toujours au même collège, il entre­prit en 1963 une scolarité de doctorat en philosophie à l’Université de Montréal. De 1964 à 1967, il travailla sur la pensée de Martin Heidegger, à Freiburg im Breisgau, sous la direction de Bernhard Welte. « Monde et être chez Heidegger » lui permit d’obtenir le doctorat en philosophie de l’Université de Montréal en 1968. Il devint professeur de philosophie alle­mande contemporaine à l’UQAM de 1970 à 1993, moment où il prit sa retraite. Pendant cette période, il joint à l’enseignement différentes tâches de direction dans la même université : Module de philosophie de 1978 à 1980; Département de philosophie de 1980 à 1985; Programmes d’études interdisciplinaires sur la mort de 1985 à 1990. C’est en dirigeant ces derniers pro­grammes qu’il fonda la revue Frontières, organe de recherche et de diffusion sur différentes problématiques de la mort et du deuil.

« Monde et être chez Heidegger », 584 pages, a été publié aux Presses de l’Université de Montréal en 1971. Publication d’articles en philoso­phie dans différentes revues, et collaboration à quelques collectifs. Puis en 1990, « Herméneutique », 211 pages, parut chez Fides.

Retraité de l’enseignement en 1993, et au fil de l’actualité des années qui suivirent le référendum de 1995, l’auteur travailla sur un projet de philosophie du langage et de l’histoire appliquée au Québec. Ce qui donna le livre « Un peuple et sa langue », publié par Fondation littéraire Fleur de Lys en 2004.

À partir des années 2000, dans le contexte de rencontres avec un groupe d’amis, il élabora « Mots de Noël » paru pour la pre­mière fois en 2004 chez Fondation littéraire Fleur de Lys, et en trois autres éditions progres­sivement augmentées publiées par le même éditeur en 2007, 2010 et 2016. Avec la dernière édition se termine l’expérience des Mots de Noël.

En 2015, l’auteur nous propose « Régime de l’être », condition humaine, en suite d’une longue fréquentation des œuvres de Martin Heidegger. En 2016, il nous offre un essai sous le titre « Mythes Religions Laïcité » sous-titré « Une aire de liberté » et, en 2017, un recueil de textes sous le titre « Mort humaine… suprême Séjour en Être ».  En 2017, il signe chez le même éditeur  »NIETZSCHE – Langage et interprétation », ses notes de cours. En 2018, il nous offre « L’origine du langage… Souffle de l’être » et en 2019 « Création du monde − Épanouissement de l’être » suivi en 2020 de « Interprétation, Vérité, Éternité et Être. »

DU MÊME AUTEUR

DU MÊME AUTEUR

Monde et être chez Heidegger

Presses de l’Université de Montréal

1971, 584 pages.

 

Herméneutique

[Texte imprimé] : traduire, interpréter, agir /

textes de H.G. Gadamer et B. Welte ;

trad. par Fernand Couturier, Jean-Claude Petit, Monika Thoma.

Essai sur Heidegger et Gadamer / par Fernand Couturier

Fides, 1990, 211 pages.

 

Un peuple et sa langue

Pour l’avenir du Québec

FERNAND COUTURIER

Essai de philosophie du langage et de l’histoire

Deuxième édition

Fondation littéraire Fleur de Lys

Laval, Québec, 2009, 416 pages.

ISBN 978-2-89612-324-7

Édition papier : 39.95$

Édition numérique : gratuite (PDF)

 

Mots de Noël

Grâces à la clairière de l’être !

FERNAND COUTURIER

Poèmes & Prose – Quatrième édition augmentée,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2016, 344 pages,

En couverture : © 1993 Mai, huile sur toile, Pauline Rouillard, Galerie d’art Linda Verge, Québec, Québec.

Illustrations : © 2004-1010, pastels et aquarelles,
Suzanne d’Anjou, Neuville, Québec

ISBN 978-2-89612-523-4

Édition papier : 39.95$

Édition numérique : gratuite (PDF)

 

Régime de l’être – Condition humaine

Heidegger en opuscule

Deuxième édition augmentée

Essai

Fernand Couturier

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2015, 270 pages.

ISBN 978-2-89612-478-7

Édition papier : 24.95$

Édition numérique : GRATUIT (PDF)

 

Religions Mythes Laïcité

Une aire de liberté

Essai

Fernand Couturier

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2016, 244 pages.

ISBN 978-2-89612-519-7

Édition papier : 24.95$

Édition numérique : GRATUIT (PDF)

 

Mort humaine… suprême Séjour en Être

Recueil de textes

Fernand Couturier

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2017, 224 pages.

ISBN 9978-2-89612-543-2

Édition papier : 24.95$

Édition numérique : GRATUIT (PDF)

 

NIETZSCHE

Langage et interprétation

Notes de cours

Fernand Couturier

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2017, 312 pages.

ISBN 978-2-89612-549-4
Édition papier : 24.95$

Édition numérique : GRATUIT (PDF)

 

Origine du Langage…

Souffle de l’être

Fernand Couturier
Essai de philosophie du langage
Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2019, 90 pages.

ISBN 978-2-89612-549-4

Édition papier : 24.95$

Édition numérique : GRATUIT (PDF)

 

Création du monde

Épanouissement de l’être

Fernand Couturier

Essai de philosophie
Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2019, 66 pages.

ISBN 978-2-89612-576-0

Édition papier : 24.95$

Édition numérique : GRATUIT (PDF)

 

Interprétation, Vérité, Éternité et Être

Fernand Couturier

Essai de philosophie
Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2020, 64 pages.

ISBN 978-2-89612-588-3

Édition papier : 24.95$

Édition numérique : GRATUIT (PDF)


COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

Fernand Couturier

Fernand Couturier se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique :

f.couturier@sympatico.ca


OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

Papier ou Numérique

La liberté
En clairière de l’être
Fernand Couturier
Essai de philosophie
Fondation littéraire Fleur de Lys
Lévis, Québec, août 2021, 68 pages
ISBN 978-2-89612-611-8
Couverture souple couleur
Format 7 X 10 pouces
Reliure allemande
Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)
Exemplaire numérique : GRATUIT (PDF)

Cliquez sur votre choix ci-dessous

Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)

Exemplaire numérique : GRATUIT (PDF)

Vous avez le choix entre un exemplaire papier ou un exemplaire numérique (PDF)

Vous pouvez commander votre exemplaire papier avec le paiement en ligne PayPal ou avec un chèque envoyé par la poste

Vous pouvez commander un exemplaire numérique (PDF) uniquement avec le paiement en ligne avec PayPal.

Suivez les instructions ci-dessous selon vos choix.


EXEMPLAIRE PAPIER

EXEMPLAIRE PAPIER

Paiement en ligne avec PayPal

Canada : 24.95$ canadiens (TOUT INCLUS, y compris la manutention et les frais de poste)

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante car des frais de postes s’appliquent. renee-fournier@manuscritdepot.com

Paiement en ligne – Canada

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button

Exemplaire papier

Paiement par chèque par la poste

Indiquez sur un papier

Le titre du livre et le nom de l’auteur
Votre nom (prénom et nom de famille)
Votre adresse postale complète
Votre adresse électronique
Votre numéro de téléphone
Complétez votre chèque payable à l’ordre de
Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

Précisez le montant sur le chèque

Exemplaire papier

Canada : 24.95$ canadiens (Tout inclus)

Livraison : 21 jours ouvrables

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s’appliquent : renee-fournier@manuscritdepot.com 

Adressez-le tout à

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,
Lévis, Québec,
Canada.
G6V 1A8


EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

Cliquez ici pour télécharger votre exemplaire numérique gratuit en format PDF


Pour obtenir de l’aide

Courriel : contact@manuscritdepot.com

Téléphone : 581-988-7146 (Lévis, Québec, Canada)


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Ce qui arrive dans une maison, roman, Joseph C. La Marche, Fondation littéraire Fleur de Lys

c.marcel-frappier.2a.1200

c.marcel-frappier.2b.1200

Ce qui arrive dans une maison

Joseph C. La Marche

ROMAN

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2021, 368 pages.

ISBN 978-2-89612-609-5

Couverture souple couleur

Format 6 X 9 pouces

Reliure allemande

Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)

Exemplaire numérique : 7.00$


Menu de cette page

Présentation

Extrait

Au sujet de l’auteur

Du même auteur

Communiquer avec l’auteur

Commander un exemplaire papier

Commander votre exemplaire numérique (PDF)


PRÉSENTATION

PRÉSENTATION

L’avant-propos du roman signale la mise en marche tardive d’une vocation littéraire et annonce le récit que le narrateur écrit sur sa famille : son père l’illettré tient à se porter garant du patrimoine familial; sa mère éduquée et incessamment présente projette ordre et rectitude morale; ses trois frères sont observés à distance, exception faite de l’un d’eux qui se démarque par la force de son caractère et de ses ambitions; ses sœurs s’effacent à son regard par le cours naturel de la vie, sauf celle la plus proche de lui en âge avec qui il conserve un lien affectif et qui incarnera la grande blessure de la famille. Avec cela, une nièce survient par intermittence sur son parcours, sans parler d’un oncle admirable à ses yeux d’enfant mais taré dans les faits. Cette trame se déroule sous le regard observateur de Lionel qui tout ce temps résiste à l’idée de passer la frontière entre la rêverie et la réalité.


EXTRAIT

EXTRAIT

Avant-propos du narrateur

La maison est un lieu de drame, une scène de théâtre sans public. Les membres de la famille en sont les personnages. À chacun une place. La mienne est d’être benjamin du groupe et chroniqueur de ce qui est arrivé. Une chose à ne pas oublier : un témoignage est parfois fluctuant, évasif, et d’autres fois déterminant, mais il ne raconte pas tout, ce n’est pas l’entier de notre vie que contiennent ces pages, il s’impose un devoir de retenue, de pudeur, devant cette boîte à secrets. Il y aura donc des omissions, des endroits où je ne vais pas, peut-être pour passer sur les choses que je veux ne plus voir et dont je peux presque croire qu’elles appartiennent au monde de la fiction. Seuls les individus qui ont participé au spectacle ou qui sont au plus près de moi, y reconnaîtront les espaces vacants et en seront peut-être déçus ou au contraire reconnaissants. Je suis plein de l’histoire de ma famille, qui est aussi l’histoire de mon enfance et de mon adolescence, et une voix intérieure tenue en réserve pendant tant d’années ose s’identifier et m’appelle à prendre enfin la parole. Ce qui en sortira, ce seront des épisodes de mon passé, ce que j’ai aperçu et retenu, ma vérité à moi, au risque de contredire la pensée et le souvenir des autres membres de la famille.

Lionel Rinfort


auteur

AU SUJET DE L’AUTEUR

Joseph C. La Marche

Joseph C. La Marche a vu le jour et a grandi dans le nord de l’Ontario où il demeure toujours. Il a poursuivi des études universitaires en français et a reçu une formation pédagogique. Il a fait carrière de prof dans l’enseignement secondaire. Parvenu à la retraite, il profite de loisirs tels que le jogging et le yoga. D’aucuns pourraient soumettre qu’il est « vieux jeu », appartenant à un temps révolu, parce qu’il préfère l’intelligence humaine à celle « artificielle », les animaux aux machines, la pâte concrète à la réalité virtuelle. Il prend plaisir à la sensation de tenir un livre papier dans ses mains, sans pour autant s’en prendre aux adeptes de l’espace numérique. Parmi ses lectures de chevet, il tient en estime particulière les géants du roman français du 20e siècle. Il écrit pour son plaisir d’une part, et par nécessité intérieure d’autre part. L’œuvre littéraire qu’il médite et élabore depuis plus de vingt années comporte romans, nouvelles, poèmes. En 2019 a paru chez Fondation littéraire Fleur de Lys son récit allégorique Le loup gris.

Le nom Joseph C. La Marche est un pseudonyme.

DU MÊME AUTEUR

DU MÊME AUTEUR

c.joseph-c-la-marche_01a_1200

Le loup gris
Joseph C. La Marche
Illustrations par Keenan Pilon
Récit allégorique
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2019, 128 pages.
ISBN 978-2-89612-571-5
Couverture souple couleur
Format 6 X 9 pouces
Reliure allemande
Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)
Exemplaire numérique : 7.00$

Cliquez ici pour en savoir plus

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

Joseph C. La Marche

Joseph C. La Marche se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique :

greywolf@persona.ca


OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

Papier ou Numérique

Ce qui arrive dans une maison
Joseph C. La Marche
ROMAN
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2021, 368 pages.
ISBN 978-2-89612-609-5
Couverture souple couleur
Format 6 X 9 pouces
Reliure allemande

Cliquez sur votre choix ci-dessous

Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)

Exemplaire numérique : 7.00$

Vous avez le choix entre un exemplaire papier ou un exemplaire numérique (PDF)

Vous pouvez commander votre exemplaire papier avec le paiement en ligne PayPal ou avec un chèque envoyé par la poste

Vous pouvez commander un exemplaire numérique (PDF) uniquement avec le paiement en ligne avec PayPal.

Suivez les instructions ci-dessous selon vos choix.


EXEMPLAIRE PAPIER

EXEMPLAIRE PAPIER

Paiement en ligne avec PayPal

Canada : 24.95$ canadiens (TOUT INCLUS, y compris la manutention et les frais de poste)

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante car des frais de postes s’appliquent. renee-fournier@manuscritdepot.com

Paiement en ligne – Canada

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button

Exemplaire papier

Paiement par chèque par la poste

Indiquez sur un papier

Le titre du livre et le nom de l’auteur
Votre nom (prénom et nom de famille)
Votre adresse postale complète
Votre adresse électronique
Votre numéro de téléphone
Complétez votre chèque payable à l’ordre de
Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

Précisez le montant sur le chèque

Exemplaire papier

Canada : 24.95$ canadiens (Tout inclus)

Livraison : 21 jours ouvrables

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s’appliquent : renee-fournier@manuscritdepot.com 

Adressez-le tout à

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,
Lévis, Québec,
Canada.
G6V 1A8


EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

Paiement en ligne avec PayPal

Partout dans le monde : 7.00$ canadiens (Tout inclus)

Livraison en pièce jointe à un courriel

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button


Pour obtenir de l’aide

Courriel : contact@manuscritdepot.com

Téléphone : 581-988-7146 (Lévis, Québec, Canada)


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Parfums de voyage – Tome IV, récit de voyages, Michel Lacroix, Fondation littéraire Fleur de Lys

Microsoft Word - n.michel-lacroix.1.doc

Microsoft Word - n.michel-lacroix.1.doc

Parfums de voyage – Tome IV

Récit de voyages, Michel Lacroix

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, 2021, 360 pages, illustré

Format 6 X 9 pouces

ISBN 978-2-89612-607-1

Exemplaire papier : 29.95$ (Canada)

Exemplaire numérique : 7.00$


Menu de cette page

Présentation & Table des matières

Extrait

Communiquer avec l’auteur

Commander un exemplaire papier

Commander votre exemplaire numérique (PDF)


PRÉSENTATION

PRÉSENTATION

Bienvenue dans ce 4ème Tome de PARFUMS DE VOYAGE.

Vous m’accompagnerez, cette fois, en Amérique du Nord (Labrador, Schefferville, Washington, Virginie,la Pennsylvanie, etc.), en Europe centrale et de l’Est (les Balkans, le Caucase, etc.), en Afrique (Le Congo-Kinshasa, la Zambie) en Asie (la Chine, en Inde, Etchmiadzine.), en Océanie ( l’Australie, la Nouvelle-Zélande, etc.).

Découvrez des pays peu connus comme la Bosnie, le Montenegro,le Kosovo, le Belarus, le Népal, Samoa.


TABLE DES MATIÈRES

PRÉFACE

2001

1.1 Nord-est du Québec et Labrador (3 au 8 juillet)

1.1.1 La Côte-Nord

1.1.2 Le Labrador

1.2 Vermont et New-Hampshire (10 au 13 juillet)

1.2.1 Le Vermont

1.2.2 Le New-Hampshire

1.3 Montréal et Québec (13 au 19 août)

2002

2.1 L’Australie

2.2 La Nouvelle-Zélande

2.3 Samoa occidentales

2.4 Samoa américaines

2003

3.1 Côte-Nord du Québec et Labrador (27 juillet au 4 août)

3.1.1 Côte-Nord

3.1.2 Le Labrador

3.2 Voyage en Zambie (du 31 octobre au 8 novembre)

3.3       Voyage d’immersion en RDC et en Zambie (9 au 24 novembre)

3.3.1 La République démocratique du Congo (RDC)

3.3.2 La République de Zambie

2004

4.1 La Nouvelle-Angleterre (du 25 juin au 12 juillet 2004)

4.1.1 Le Vermont

4.1.2 Le New-Hampshire

4.1.3 Le Maine

4.1.4 Le Massachusetts

4.1.5 Le Rhode Island

4.1.6 Le Connecticut

4.2 Toronto et la Péninsule de Niagara (12 au 17 octobre)

4.3 Mexique et la péninsule du Yucatan (8-16 novembre 2004)

2005

5.1 Excursion en Charlevoix, au Saguenay, Lac St-Jean et Lanaudière (9-16 juillet)

5.2 Voyage dans le Caucase − Azerbaïdjan, Géorgie, Arménie (du 6 au 27 septembre)

5.2.1 L’Azerbaïdjan

5.2.2 La Géorgie

5.2.3 L’Adjarie

5.2.4 L’Arménie

2006

  1. 1 Voyage aux États-Unis: Moyen-Atlantique. (26 mars au 7 avril)

6.1.1 La Pennsylvanie

6.1.2 Le New Jersey

6.1.3 Le Delaware

6.1.4 Le Maryland

6.1.5 District de Columbia − Washington

6.2.1 La Chine

2007

7.1 Voyage en Inde et au Népal (2 novembre au 3 décembre)

7.1.1 L’Inde (3 novembre-3 décembre)

7.1.2 Le Népal

2008

8.1 New York (28 août au 1er septembre)

8.2 Les Balkans (Bosnie-Montenegro-Kosovo- Macédoine-Albanie) (du 9 au 30 septembre)

8.2.1 La Bosnie − Herzégovine

8.2.2 Le Monténégro

8.2.3 Le Kosovo

8.2.4 La Macédoine

8.2.5 L’Albanie

2009

9.1 El Salvador (Observation des élections présidentielles) 10-19 mars 

9.2 États-Unis (du 18 au 30 juillet)

9.2.1 L’État de New York

9.2.2 La Pennsylvanie

9.2.3 Le Maryland

9.2.4 La Virginie occidentale

9.2.5 La Virginie

9.3 La France: Croisière sur le canal du Midi et le canal du Rhône (du 3 septembre au 6 octobre)

9.4 La Corse (20 au 30 septembre)

9.5 La Suisse et Chamonix (1er au 5 octobre)

2010

10.1 Ukraine et Bélarus (9 au 23 septembre)

10.1.1 Ukraine

10.1.2 Lviv

10.1.3 Le Bélarus

10.2     Retour en Ukraine

10.2.1 Kiev

10.2.2 Zaporizhzhia

10.2.3 La Crimée

10.2.4 Yalta

10.3 Moldavie et Roumanie (24 septembre au 11 octobre)

10.3.1 Moldova ou Moldavie

10.3.2 Transnistrie

10.3.3 Gagaouzie

10.3.4 La Roumanie

NOTES FINALES

ALBUM PHOTOS


EXTRAIT

EXTRAIT

PRÉFACE

Les destinations. Lire un livre de Michel Lacroix, c’est découvrir des coins du monde que nous ne verrons probablement jamais de nos propres yeux. Dans ce quatrième volume de la série « Parfums de voyage », nous avons l’occasion de découvrir entre autres : le Labrador et la Nouvelle-Angleterre, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, le Congo et la Zambie, la péninsule du Niagara et celle du Yucatan, la Transcaucasie et les Balkans, l’Inde et le Népal, la Chine et l’Europe de l’Est, l’île de Corse et les îles Samoa… Partout où il nous emmène, Michel nous fait découvrir la géographie naturelle qui caractérise ces régions. Encore plus, il nous révèle l’histoire, la culture, la lumière et les ombres typiques de toute communauté humaine. Ouvrir les pages de ce livre, c’est s’ouvrir au monde.

Les chemins. Un vieux dicton affirme : « L’important n’est pas la destination, mais le chemin. » Ce qui donne du piquant à ce volume, ce sont les récits des chemins parcourus par Michel pour se rendre à destination. On s’amuse avec lui dans les situations rocambolesques, on s’inquiète avec lui lorsque surgissent des obstacles, on s’étonne avec lui devant des comportements incompréhensibles. De fait, les amis de Michel lui disent souvent : « Ça ne pouvait arriver qu’à toi! » Pourtant, ces chemins offrent eux-mêmes des occasions de découverte et d’apprentissages inattendus. On peut lire les guides touristiques pour s’imaginer une destination, mais ce sont les routes parcourues qui nous permettent de véritablement connaître une région, un pays, un peuple.

Les rencontres. Quelqu’un a ajouté au dicton cité plus haut : « … et sur le chemin, l’important, c’est la rencontre. » Voilà peut-être où se trouve l’intérêt fondamental de ce livre : la description des rencontres qu’a vécu Michel avec les gens dans ces divers coins du monde. Il nous découvre des visages humains, tantôt beaux, tantôt moins beaux, toujours intéressants. Ces rencontres ont enrichi Michel, et elles nous enrichissent. Car, en fin de compte, où que l’on soit sur la terre, on rencontre des hommes et des femmes comme nous. On se reconnaît facilement dans leurs espoirs et dans leurs déceptions, dans leurs projets et dans leurs abandons, dans leurs amours et dans leurs préjugés. Oui, l’humain, ça se ressemble. Et c’est toujours attirant, révélateur, intéressant… parce qu’en rencontrant l’autre, on se découvre soi-même.

Pour moi, tout cela reflète un mystère de foi. Oui, je suis promis à une vie éternelle, c’est ma destination. Mais le chemin vers cet au-delà est déjà vivifiant, j’accueille déjà le ciel sur les routes de ma vie. Enfin, sur ces routes, ce sont les rencontres qui font vivre profondément. Ultimement, la vie éternelle n’est-elle pas simplement une rencontre avec le Tout-Autre? C’est là que se noueront toutes les destinations, tous les chemins et toutes les rencontres de nos vies. Que la lecture de ce livre vous en donne un avant-goût!

† Paul-André Durocher
Archevêque de Gatineau


COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

Michel Lacroix

Michel Lacroix se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique

contact@manuscritdepot.com


OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

Papier ou Numérique

Parfums de voyage – Tome IV,
Récit de voyages, Michel Lacroix,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2021, 360 pages, illustré.
Format 6 X 9 pouces
ISBN 978-2-89612-607-1

Cliquez sur votre choix ci-dessous

Exemplaire papier : 29.95$ (Canada)

Exemplaire numérique : 7.00$

Vous avez le choix entre un exemplaire papier ou un exemplaire numérique (PDF)

Vous pouvez commander votre exemplaire papier avec le paiement en ligne PayPal ou avec un chèque envoyé par la poste

Vous pouvez commander un exemplaire numérique (PDF) uniquement avec le paiement en ligne avec PayPal.

Suivez les instructions ci-dessous selon vos choix.


EXEMPLAIRE PAPIER

EXEMPLAIRE PAPIER

Paiement en ligne avec PayPal

Canada : 29.95$ canadiens (TOUT INCLUS, y compris la manutention et les frais de poste)

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante car des frais de postes s’appliquent. renee-fournier@manuscritdepot.com

Paiement en ligne – Canada

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button

Exemplaire papier

Paiement par chèque par la poste

Indiquez sur un papier

Le titre du livre et le nom de l’auteur
Votre nom (prénom et nom de famille)
Votre adresse postale complète
Votre adresse électronique
Votre numéro de téléphone
Complétez votre chèque payable à l’ordre de
Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

Précisez le montant sur le chèque

Exemplaire papier

Canada : 29.95$ canadiens (Tout inclus)

Livraison : 21 jours ouvrables

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s’appliquent : renee-fournier@manuscritdepot.com 

Adressez-le tout à

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,
Lévis, Québec,
Canada.
G6V 1A8


EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

Paiement en ligne avec PayPal

Partout dans le monde : 7.00$ canadiens (Tout inclus)

Livraison en pièce jointe à un courriel

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button


Pour obtenir de l’aide

Courriel : contact@manuscritdepot.com

Téléphone : 581-988-7146 (Lévis, Québec, Canada)


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Colonialisme et catholicisme – La honte et l’oubli, Réflexions personnelles sur les 16e et 19e siècles, essai – histoire, Gabriel Escalmel, Fondation littéraire Fleur de Lys

Colonialisme et catholicisme

La honte et l’oubli

Réflexions personnelles sur les 16e et 19e siècles

GABRIEL ESCALMEL

Essai – HISTOIRE

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, 2020, 260 pages.

ISBN 978-2-89612-589-0

Télécharger votre exemplaire numérique gratuit (PDF)


Menu de cette page

Présentation & Table des matières

Extrait

Au sujet de l’auteur

Autres livres de cet auteur

Communiquer avec l’auteur

Télécharger votre exemplaire numérique gratuit (PDF)


PRÉSENTATION

PRÉSENTATION

Ceci est mon sixième et dernier essai ; la maladie, une fois de plus, m’indique que mon espérance de vie est désormais très courte.

Mes essais forment un tout très cohérent même si les sujets abordés semblent différents. J’ai essayé dans ma vie d’être polyvalent et autodidacte ; je me suis intéressé, et parfois personnellement investi, à plusieurs branches des connaissances humaines : spiritualité, théologie, sociologie, histoire, psychologie, sciences, robotique, arts, artisanats, botanique… Il est évident que depuis ma petite enfance j’ai profondément réfléchi sur le sens de la vie et de la mort, sur les violences dans l’univers, surtout celles de l’humanité, et sur les injustices inacceptables dans tous les aspects des sociétés humaines. Je demeure une personne très indignée par les écarts considérables entre les riches et les pauvres.

Je veux vous remercier, vous, lecteurs et lectrices qui avez téléchargé mes œuvres depuis mon premier essai en 2012 ; cela donne environ 15 000 téléchargements. Avec Facebook, vous auriez pu être mes « amis » ou être des « abonnés » à mon groupe ; toutefois, après une brève expérience de quelques mois avec Facebook, j’ai vite réalisé que l’univers des « réseaux sociaux » n’était pas le mien. Vous avez sans doute remarqué que j’existe dans un univers plutôt parallèle et différent.

Je ne sais pas si vous avez lu effectivement mes œuvres au complet, mais le plus important est que j’aie réussi à susciter votre intérêt et à déclencher des interrogations. En fait, mon espoir est que certaines de mes intuitions les plus valables soient reprises et approfondies par d’autres dans les prochaines générations.

 

TABLE DES MATIÈRES

Nouvelle édition

Prologue

PARTIE I ─ MON REGARD SUR L’HISTOIRE

1. L’Histoire et la guerre

2. L’Histoire et la religion

3. L’Histoire et les guerres de religion

4. L’Histoire et la laïcité

PARTIE II ─ RELIGIONS DE L’EUROPE

5. La géographie des religions

6. Le judaïsme

Un peuple dispersé

L’antijudaïsme

Les Juifs et le monde financier

7. Le christianisme

La première communauté chrétienne

Le christianisme au Moyen Âge

8. L’islamisme

PARTIE III ─ 16e SIÈCLE

9. La culture

Les transformations sociales

Le colonialisme

L’esclavage

10. Les conquêtes et le Portugal

Le Portugal et l’Espagne

L’exploration et le commerce

Le traité de Tordesillas

11. Les conquêtes et l’Espagne

La géographie

La Reconquête

Le Nouveau Monde

Les Conquistadores

Les motivations religieuses

L’influence de Christophe Colomb

Les conquêtes et les colonisations

Le système colonial

12. Les conquêtes d’autres pays

La Hollande

La France

L’Angleterre

13. Les réformes religieuses

La Réforme protestante et Martin Luther

La Réforme protestante et Jean Calvin

La Réforme en Angleterre

La Réforme en France

14. La Contre-Réforme catholique

Le laxisme dans l’Église

L’influence des humanistes

Une réforme de l’intérieur

15. Les jésuites

Ignace de Loyola

Nouvelle fondation contre la Réforme

L’histoire des jésuites

16. Le concile de Trente

17. Le jansénisme

Les définitions du jansénisme

Cornelius Jansen

L’histoire de Port-Royal

18. L’Espagne au 16e siècle

La géographie

L’Espagne avant le 16e siècle

Les groupes culturels

Les grands bouleversements du 16e siècle

Le renforcement de la monarchie

Les populations

Les relations internationales

La Renaissance

L’Inquisition

PARTIE IV ─ 19e SIÈCLE

19. La culture

Les crises de croissance

La créativité

La révolution industrielle

20. L’abolitionnisme et l’exploitation des travailleurs

Le « Code noir »

L’Asiento

L’abolitionnisme dans le monde

21. La décolonisation et le colonialisme impérialiste

L’anticolonialisme

Le colonialisme impérialiste

La conférence de Berlin

22. De la révolution à l’indépendance des États-Unis d’Amérique

Une révolution américaine

Les « Treize colonies »

La guerre d’indépendance

L’expansion des États-Unis et la vie politique

La Sécession

La scène internationale

23. La Révolution française

Une religion sans Celui-qu’on-appelle-Dieu

Liberté, Égalité, Fraternité

Les droits de l’homme

Une révolution française

24. Les étapes de la Révolution française

Les débuts

1789-1792 : la chute progressive de la monarchie

1789 : un nouveau régime

1790 : un compromis impossible

1791-1792 : la chute de la monarchie

1792-1795 : un gouvernement révolutionnaire

1795-1799 : un retour des forces conservatrices

25. La France, de la monarchie à la république

La religion et la laïcité

Une Contre-Révolution française

L’histoire de la politique

Le Consulat (1799-1804 Napoléon I)

Le Premier Empire (1804-1814 Napoléon I)

La Restauration (1814-1815 Napoléon I, 1814-1824 Louis XVIII, 1824-1830 Charles X)

La Monarchie de Juillet (1830-1848 Louis-Philippe d’Orléans)

La Deuxième République (1848-1852 Napoléon III)

Le Second Empire (1852-1870 Napoléon III)

La Troisième République (1870-1940 Nombreux présidents)

Autobiographie

Autres publications

Communiquer avec l’auteur


EXTRAIT

EXTRAITS

Nouvelle édition

Nouvelle édition

Le titre de « Nouvelle édition » n’est pas vraiment exact puisque le présent document, le 6e et dernier essai publié, n’a jamais été publié auparavant.

J’ai écrit cet essai durant les années 2008 à 2011 à l’époque où je préparais mon premier essai, Pourquoi… moi ?, et mon second essai, La spiritualité du Carmel.

À ce moment-là, je n’ai pas pensé que je pourrais ou que je devrais le publier ; la raison était simple : étant donné que je n’avais pas une formation académique en Histoire, je me disais qu’il était plutôt prétentieux de publier mes réflexions d’ordre historique, surtout sur les 16e et 19e siècles.

Quelque dix ans plus tard, au crépuscule de ma vie, mon point de vue a changé. J’ai réalisé que mes six essais formaient un tout extrêmement cohérent, mis en lumière très progressivement au cours de ma vie, depuis mon enfance jusqu’à ma vieillesse. Alors, j’ai opté pour la publication à la condition de la présenter comme une œuvre très personnelle, très libre de diverses contraintes intellectuelles, très ouverte à des questionnements, à des réflexions susceptibles d’intérêt pour d’autres personnes.

Donc, dans cette « nouvelle édition », j’ai préservé le texte original, mais j’ai fait au besoin des mises à jour sous la forme de notes de bas de page ; ces notes débutent par « 2020 : ».

Prologue

L’écriture de mes deux premiers essais, Pourquoi… moi ? et La spiritualité du Carmel, m’a amené dans des sentiers que je n’avais pas prévus au départ. Il était important en toute honnêteté d’appuyer mes affirmations par des recherches approfondies sur l’histoire du Carmel et sur l’Histoire en général. Étant donné ma distance par rapport aux religions, il était essentiel que je vérifie s’il y avait effectivement un lien entre l’Histoire, les guerres et les religions. Même si j’avais une certaine intuition du résultat, j’ai fait de sérieux efforts pour combler mes lacunes en histoire et en géographie.

Mon objectif principal était de mieux comprendre le contexte socio-politique du Carmel en Espagne au 16e siècle et en France au 19e siècle. Ces recherches m’ont amené à faire une réflexion beaucoup plus large sur l’Histoire et la guerre, étant donné que ces deux siècles sont caractérisés par des comportements collectifs assez violents, des conquêtes, des colonisations, des commerces d’esclaves, etc.

En lisant et approfondissant au maximum les quatre auteurs du Carmel, cela m’a forcé à mieux comprendre les objectifs du monachisme, et aussi à préciser encore davantage mes propres objectifs, c’est-à-dire les objectifs de mon individualité, bref de mon histoire dans l’Histoire.

Ce qui est particulièrement fascinant avec les deux paires d’auteurs du Carmel, c’est que chaque paire coïncide avec un siècle de profondes transformations sociales, doublées comme d’habitude d’attitudes et d’actions guerrières. Les 16e et 19e siècles sont des siècles où les pays se définissant comme civilisés entreprennent des conquêtes colonisatrices de régions où vivent des peuples considérés comme plus ou moins barbares ou sauvages. D’ailleurs, la traite des esclaves noirs a légalement fonctionné durant les trois siècles qui séparent ces deux siècles révolutionnaires. La première paire, celle de Thérèse de Jésus et de Jean de la Croix au 16e, coïncide avec la découverte du Nouveau Monde et la fin en quelque sorte du Moyen Âge ; la seconde paire, celle de Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte-Face et d’Élisabeth de la Trinité au 19e, alors que plusieurs courants dénoncent l’esclavage, correspond à un nouveau type de colonisation que les historiens ont appelé impérialiste.

 


AU SUJET DE L’AUTEURE

AU SUJET DE L’AUTEUR

Gabriel Escalmel

L’auteur est né à Paris sous l’occupation allemande. Son enfance bouleversée par la guerre lui apprend très tôt et pour toujours la fragilité de la vie.

À cinq ans, accompagné de ses parents et de son jeune frère, il émigre au Québec.

Dès la fin de l’école primaire, il décide seul de poursuivre des études avancées pour se créer un avenir et combler sa passion d’apprendre.

Même s’il est curieux de tout, il choisit d’étudier pendant quatre ans à l’université en Sciences des religions, car il est particulièrement attiré par la dimension spirituelle de l’existence. C’est aussi à cette époque qu’il fait une rencontre définitive ; celle-ci lui permettra de vivre l’amour conjugal qui est au cœur de toute sa vie.

Au Québec, être professeur de Sciences religieuses en même temps que la « révolution tranquille » n’est pas prometteur au niveau professionnel. Aussi décide-t-il, même si sa famille compte déjà deux très jeunes fils, de se réorienter en informatique, une voie de l’avenir.

Après trois années d’études en Sciences pures à l’université, il devient professeur d’informatique, emploi qu’il occupera jusqu’à sa retraite.

La retraite s’annonce captivante. Plus de temps pour lire et pour écrire comme il l’a fait toute sa vie, même s’il ne se considère pas comme un écrivain. Avec son épouse qui connaît l’art des émaux sur cuivre, il développe une expertise artisanale dans le domaine des géodes et des pierres semi-précieuses. Plus de temps aussi pour des vacances en amoureux…

Quelques années s’écoulent et la maladie frappe durement : un lymphome !

Ce cancer l’entraîne dans un véritable tourbillon. En même temps, une expérience spirituelle éclaire toute sa vie. Les pronostics de rémission sont négatifs, la fin semble proche et pourtant il est là depuis presque… dix ans.

L’auteur de ce livre a décidé de partager avec vous ce temps de maladie, les réflexions qu’il a fait surgir, les pages les plus significatives de son journal personnel, montrant ainsi la profonde cohérence dans sa vie.


TOUS LES LIVRES DE CET AUTEUR

AUTRES LIVRES DE CET AUTEUR

Gabriel Escalmel

Pourquoi… moi?

Une histoire de lymphome

Une histoire d’amour/Amour

GABRIEL ESCALMEL

Essai – Témoignage,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, 2012, 498 pages.

ISBN 978-2-89612-410-7

Exemplaire papier : 24.95$ (Cnd)

Télécharger votre exemplaire numérique gratuit (PDF et ePUB)

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

La spiritualité du Carmel

Aperçus historiques et réflexions personnelles

GABRIEL ESCALMEL

Essai – Témoignage,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, 2013, 108 pages.

ISBN 978-2-89612-426-8

Télécharger votre exemplaire numérique gratuit (PDF et ePUB)

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Espérances pour un prochain millénaire

Sauver l’homme avant la planète

GABRIEL ESCALMEL

Essai – Témoignage,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, 2016, 582 pages.

ISBN 978-2-89612-511-1

Télécharger votre exemplaire numérique gratuit

PDF avec SIGNETS

PDF avec SIGNETS et LIENS

ePUB

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Psychanalyse existentielle

Regards et cohérences

Autobiographie

GABRIEL ESCALMEL

Autobiographie

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, 2019, 63 pages.

ISBN 978-2-89612-573-3

Télécharger votre exemplaire numérique gratuit (PDF et ePUB)

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

La bonne planète

Journal d’un extraterrestre

Sociologie – Histoire – Psychologie

GABRIEL ESCALMEL

Essai

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, 2020, 239 pages.

ISBN 978-2-89612-587-6

Télécharger votre exemplaire numérique gratuit (PDF)

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS


COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

Gabriel Escalmel

Gabriel Escalmel se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique

gabffl@videotron.ca


OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

Numérique gratuit (PDF)

Cliquez ici ou sur l’image ci-dessus pour télécharger votre exemplaire numérique gratuit (PDF)


Pour obtenir de l’aide

Courriel : contact@manuscritdepot.com

Téléphone : 581-988-7146 (Lévis, Québec, Canada)


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La bonne planète – Journal d’un extraterrestre, essai, Gabriel Escalmel, Fondation littéraire Fleur de Lys

La bonne planète

Journal d’un extraterrestre

Sociologie – Histoire – Psychologie

GABRIEL ESCALMEL

Essai

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, 2020, 239 pages.

ISBN 978-2-89612-587-6

Télécharger votre exemplaire numérique gratuit (PDF)


Menu de cette page

Présentation & Table des matières

Extrait

Au sujet de l’auteur

Autres livres de cet auteur

Communiquer avec l’auteur

Télécharger votre exemplaire numérique gratuit (PDF)


PRÉSENTATION

PRÉSENTATION

Il y a un aspect de mon voyage sur Terre que je n’ai pas vraiment compris. Mes créateurs ne m’ont pas expliqué pourquoi ils m’ont donné un corps aussi faible. Une hypothèse que je retiens est qu’ils m’ont fait naître à Paris en pleine guerre mondiale ; comme je suis né en 1941, cela veut dire que j’ai vécu mes premières années dans de mauvaises conditions, par exemple, avec une alimentation déficiente. Très jeune, j’ai vite réalisé mes incapacités au niveau des activités physiques et des sports ; je réalise d’ailleurs que beaucoup plus tard comme adulte, je n’étais même pas habile à conduire une bicyclette ! Bref, dès ma petite enfance, j’avais déjà un destin « d’intellectuel » !

Tous mes essais ont été écrits, souvent ralentis, dans un contexte de graves maladies. Mon premier essai, Pourquoi… moi ?, mon deuxième essai, La spiritualité du Carmel, et un sixième essai qui paraîtra plus tard si la vie me le permet, ont tous un rapport avec mon lymphome. Mon troisième essai, Espérances pour un prochain millénaire, est arrivé à l’époque de mon cancer de la prostate. Mon quatrième essai, Psychanalyse existentielle, semble échapper de justesse à la fatalité. Mon cinquième essai, La bonne planète, a été achevé durant mon cancer du pancréas et de la pandémie.

Alors, toutes ces séquences de ma vie ont-elles un sens ?

TABLE DES MATIÈRES

Dédicace

Avertissement Essai et pandémie

Préface

Éthologie animale

La bonne planète – Arrivée dans la thermosphère

Arrivée au-delà de la troposphère et des nuages

Fuir

Femmes

Enfants

Dépotoirs

Camps

Argent

Armes

Rues

Annexe

Autobiographie

Autres publications

Communiquer avec l’auteur


EXTRAIT

EXTRAITS

Dédicace

Cette dédicace est destinée à deux groupes de personnes.

Tout d’abord, je veux m’adresser à tous ces gens, hommes, femmes et enfants, qui, comme moi, ont l’impression de n’être pas nés sur la bonne planète. Elles évoluent, comme moi, comme des atomes perdus qui suivent un mouvement brownien, plus ou moins au-dessus du sol terrestre. Nous formons depuis des siècles une communauté invisible de personnes isolées dans leur solitude, sans comprendre complètement notre origine extraterrestre.

Aux terriens maintenant, je veux leur dire qu’il ne faut pas désespérer ; le monde est en train de changer en profondeur, j’en suis témoin. Déjà, le futur de cette fin des temps a commencé à se concrétiser, ici et là, dans plusieurs pays de la planète Terre ; certes, il y a encore de nombreuses forces de résistance. Un jour, quand les hommes et les femmes auront atteint les niveaux de pacification, tous les habitants de la Terre mettront leur énergie à contrôler le climat, à réduire les catastrophes climatiques, à prévoir les pandémies, à guérir les maladies grâce aux connaissances en génétique ; ils apprendront à être heureux, à faire silence, à réduire leurs rythmes effrénés, à posséder moins, à être, tout simplement. Dans le grand village terrien, toutes les personnes, formant désormais une vaste communauté noosphérique, basée sur le partage des ressources et des connaissances, pourront, selon leur volonté individuelle, communiquer avec toute autre personne sur la Terre, comme dans une grande famille. Soyez patients, car cela pourrait prendre encore quelques siècles.

Avertissement

Essai et pandémie

J’ai débuté cet essai il y a quelques années, puis je l’ai mis de côté ; j’en ai repris l’écriture vers le mois d’avril 2019. Et puis est arrivé un troisième cancer dans ma vie ; j’ai été opéré en mars 2020 en pleine pandémie du fameux virus dont tout le monde parle sans arrêt. J’ai poursuivi l’écriture vers le mois d’avril 2020 durant ma convalescence.

Étant donné le ton et le style de mon essai, j’aurais pu facilement amplifier, de manière encore plus dramatique, mes observations et mes réflexions, mais je ne l’ai pas fait. Le mot « pandémie » n’apparaît pratiquement pas dans cet essai.

Préface

Chers lecteurs et chères lectrices, vous serez peut-être surpris de voir qu’il n’y a pas dans ce cinquième essai, l’avant-dernier si la santé me le permet, ni de sources clairement indiquées, ni de bibliographie, pour appuyer mes réflexions, voire mes affirmations. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas fait de recherches, bien au contraire. Mais j’ai fait le choix, à cette dernière période de ma vie, de faire la synthèse de mes nombreuses hypothèses de réflexions, échelonnées sur plusieurs décennies.

Il fut un temps, à l’époque de mes sept ans d’université, où la production d’une thèse exigeait des règles très strictes pour la présentation d’une thèse. Il fallait que celle-ci contienne de nombreuses citations, elles-mêmes appuyées par autant de références, sans compter une abondante bibliographie (d’œuvres vraiment lues). Donc, pas question pour moi de prendre les allures d’une démarche doctorale.

J’avoue, au niveau de mes lectures, que j’ai une véritable passion pour les « briques »[1] qui résultent, soit de toute une vie de compétence et de recherches, soit d’un abondant travail de recherches ; dans tous ces cas, la section des notes de chapitres et la bibliographie occupent une part importante du livre. J’ai beaucoup d’admiration pour ces auteurs, mais je me demande toujours comment ils ont pu faire pour lire, noter, assimiler des milliers de pages de centaines de sources. S’il s’agit d’une œuvre de synthèse, de maturité, après des décennies, alors le résultat est com¬préhensible ; par contre, si l’auteur est plus jeune, qu’il enseigne aussi, ou fait des consultations, si l’auteur a déjà écrit plusieurs ouvrages, alors là, il y a un dépassement à ce qu’un humain peut faire, et ma conclusion est que cet auteur distribue ses recherches à des groupes d’étudiants. Comme dans bien des domaines de recherches, il y a un nom qui reçoit les honneurs et beaucoup d’assistants qui restent dans l’ombre.

Soyez donc assuré de mon honnêteté intellectuelle dans mon aventure terrestre.

_____________

[1] Voici donc quelques exemples de ces lectures : Jacques Attali, Gândhî ; Andrew Solomon, Le diable intérieur ; David Hackett Fischer, Le rêve de Champlain ; Richard Dawkins, Le plus grand spectacle du monde ; Bastian Obermayer et Frederik Obermaier, Le secret le mieux gardé du monde ; Yuval Noah Harari, Sapiens, Homo deus, 21 leçons pour le 21e siècle ; Siddhartha Mukerjee, Il était une fois le gène ; Steven Pinker, La part d’ange en nous ; Thomas Piketty, Capital et idéologie.


AU SUJET DE L’AUTEURE

AU SUJET DE L’AUTEUR

Gabriel Escalmel

L’auteur est né à Paris sous l’occupation allemande. Son enfance bouleversée par la guerre lui apprend très tôt et pour toujours la fragilité de la vie.

À cinq ans, accompagné de ses parents et de son jeune frère, il émigre au Québec.

Dès la fin de l’école primaire, il décide seul de poursuivre des études avancées pour se créer un avenir et combler sa passion d’apprendre.

Même s’il est curieux de tout, il choisit d’étudier pendant quatre ans à l’université en Sciences des religions, car il est particulièrement attiré par la dimension spirituelle de l’existence. C’est aussi à cette époque qu’il fait une rencontre définitive ; celle-ci lui permettra de vivre l’amour conjugal qui est au cœur de toute sa vie.

Au Québec, être professeur de Sciences religieuses en même temps que la « révolution tranquille » n’est pas prometteur au niveau professionnel. Aussi décide-t-il, même si sa famille compte déjà deux très jeunes fils, de se réorienter en informatique, une voie de l’avenir.

Après trois années d’études en Sciences pures à l’université, il devient professeur d’informatique, emploi qu’il occupera jusqu’à sa retraite.

La retraite s’annonce captivante. Plus de temps pour lire et pour écrire comme il l’a fait toute sa vie, même s’il ne se considère pas comme un écrivain. Avec son épouse qui connaît l’art des émaux sur cuivre, il développe une expertise artisanale dans le domaine des géodes et des pierres semi-précieuses. Plus de temps aussi pour des vacances en amoureux…

Quelques années s’écoulent et la maladie frappe durement : un lymphome !

Ce cancer l’entraîne dans un véritable tourbillon. En même temps, une expérience spirituelle éclaire toute sa vie. Les pronostics de rémission sont négatifs, la fin semble proche et pourtant il est là depuis presque… dix ans.

L’auteur de ce livre a décidé de partager avec vous ce temps de maladie, les réflexions qu’il a fait surgir, les pages les plus significatives de son journal personnel, montrant ainsi la profonde cohérence dans sa vie.


TOUS LES LIVRES DE CET AUTEUR

AUTRES LIVRES DE CET AUTEUR

Gabriel Escalmel

Pourquoi… moi?

Une histoire de lymphome

Une histoire d’amour/Amour

GABRIEL ESCALMEL

Essai – Témoignage,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, 2012, 498 pages.

ISBN 978-2-89612-410-7

Exemplaire papier : 24.95$ (Cnd)

Exemplaire numérique : gratuit

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

La spiritualité du Carmel

Aperçus historiques et réflexions personnelles

GABRIEL ESCALMEL

Essai – Témoignage,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, 2013, 108 pages.

ISBN 978-2-89612-426-8

Exemplaire numérique : gratuit

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Espérances pour un prochain millénaire

Sauver l’homme avant la planète

GABRIEL ESCALMEL

Essai – Témoignage,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, 2016, 582 pages.

ISBN 978-2-89612-511-1

Exemplaire numérique gratuit

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Psychanalyse existentielle

Regards et cohérences

Autobiographie

GABRIEL ESCALMEL

Autobiographie

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, 2019, 63 pages.

ISBN 978-2-89612-573-3

Exemplaire numérique : gratuit

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS


COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

Gabriel Escalmel

Gabriel Escalmel se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique

gabffl@videotron.ca


OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

Numérique gratuit (PDF)

Cliquez ici ou sur l’image ci-dessus pour télécharger votre exemplaire numérique gratuit (PDF)


Pour obtenir de l’aide

Courriel : contact@manuscritdepot.com

Téléphone : 581-988-7146 (Lévis, Québec, Canada)


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’étoile du Nord, roman fantastique – Littérature Jeunesse, Claire Gagnon, Fondation littéraire Fleur de Lys

L’étoile du Nord

  Claire Gagnon

Roman fantastique

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, mai 2020,

 176 pages. Format : 6 X 9 pouces.

Reliure allemande.

Couverture couleur souple.

ISBN 978-2-89612-585-2

Édition papier : 24.95$

Édition numérique : 7.00$ (PDF)


Menu de cette page

Présentation

Extrait

Au sujet de l’auteur

Du même auteur

Communiquer avec l’auteur

Commander un exemplaire papier

Commander votre exemplaire numérique (PDF)


PRÉSENTATION

PRÉSENTATION

En cette nuit de Noël, Charlotte donnera naissance à son premier enfant. Malgré ses soixante ans, la mère et le poupon tout rose se portent à merveille. Attiré par les pleurs de l’enfant, le légendaire cheval de Noël s’approchera de la fenêtre pour y admirer le nourrisson. D’un seul coup de sabot d’or, une multitude d’étoiles rempliront la chambre de l’enfant. Aussitôt, il repartira gambader dans le village de Malva pour éparpiller des étoiles un peu partout. La sage-femme, de son côté, se chargera de répandre la nouvelle. Et c’est en franchissant le pont de pierres des champs que la rivière du souvenir lui dévoilera un secret.


EXTRAIT

EXTRAIT

Chapitre 1

La naissance de Gloria

Alors que le magnifique cheval de Noël s’amusait à caracoler dans notre village; Charlotte, aidée de la sage-femme, poussait de toutes ses forces. Avec toute la tendresse de son cœur, Malcom épongeait le front de sa compagne.

Courage bonne Charlotte ! lui dit la sage-femme. Je vois la tête du bébé. Une dernière poussée… peut-être… et je crois que…

Charlotte poussa encore une fois de toutes ses forces, puis le bébé arriva enfin au monde. Les pleurs de l’enfant étaient rassurants.

— C’est une fille ! s’exclama avec joie la sage-femme.

Charlotte prit son enfant sous le regard attendri de Malcom.

— Elle se nommera Gloria, lança Malcom.

— Regardez ! Regardez ! s’écria la sage-femme.

De la fenêtre de la chambre, le grand et musclé cheval brun était là, sans bouger, à examiner la petite famille.

— C’est une fille ! lui cria la sage-femme. C’est la petite Gloria.

Le cheval de Noël poussa quelques hennissements, puis, d’un coup de sabot d’or, une multitude d’étoiles s’éparpilla dans la chambre de Charlotte et Malcom.

Le cheval de Noël se cabra et reprit sa course un peu partout dans le village. Et comme à chaque nuit de Noël, le village fut rempli d’étoiles.

Évidemment, la sage-femme ne put s’empêcher de répandre la nouvelle. Elle marcha quasiment toutes les rues du village pour crier, à tous et à chacun, la naissance de la petite Gloria. C’est ainsi qu’en cette nuit de Noël, les villageois se sont collé le nez à la fenêtre de Charlotte et Malcom, pour y apercevoir ce poupon tout rose. Et les étoiles, qui ne cessaient de valser dans les quatre coins de la chambre, enchantaient les curieux.

C’est au petit matin de la nouvelle année que la petite Gloria fut présentée à la rivière du souvenir. Celle-ci calma ses flots pour mieux voir ce poupon bien rose.

— C’est notre fille Gloria, dit Malcom à la rivière du souvenir.

— Elle a hérité des cheveux roux de son père, ajouta Charlotte avec le sourire.

La sage-femme qui passait par là décida de s’arrêter un moment.

— Et malgré les soixante ans de Charlotte, continua la sage-femme, ce bébé se porte à merveille.

Mais le froid mordant de janvier obligea Charlotte et Malcom à retourner à la maison. La sage-femme demeura sur le pont de pierres des champs et regarda ce couple sexagénaire s’éloigner avec leur premier enfant.

— Veillez bien sur l’enchanteresse ! dit la rivière du souvenir.

— Que me dites-vous là ? demanda la sage-femme interloquée.

— Notre magnifique cheval de Noël lui a prodigué plusieurs dons, expliqua la rivière du souvenir. Elle aura besoin de votre aide.

— Que signifie tout cela ? Que dois-je faire pour cette enfant ?

— Vous le saurez en temps et lieu, répondit calmement la rivière du souvenir.

Sur ces mots, la rivière du souvenir devint silencieuse. La sage-femme crut bon d’en aviser Charlotte et Malcom, mais elle se ravisa. Elle continua son chemin.


AU SUJET DE L’AUTEURE

AU SUJET DE L’AUTEURE

Claire Gagnon

C’est en Mauricie, sur une petite ferme, que j’ai grandi. Dès que j’ai su lire, ce sont les contes de tante Lucille ainsi que ceux de la comtesse de Ségur qui ont rempli mon enfance. Mon intérêt pour les contes, les mythes et les légendes m’a conduit à l’U.Q.T.R où j’ai étudié en littérature. Par la suite, je me suis dirigée vers l’enseignement. J’ai surtout travaillé auprès de jeunes en difficulté qui fréquentaient les secteurs adaptés. Maintenant que je suis à la retraite, je consacre le plus clair de mon temps à écrire des histoires.

 


DU MÊME AUTEUR

DE LA MÊME AUTEURE

Jeanne Jutras

Le vieux Thomas et monsieur Eugène
Roman fantastique
Littérature Jeunesse
CLAIRE GAGNON
Fondation littéraire Fleur de Lys
Lévis, Québec, 2016, 216 pages.
ISBN 978-2-89612-525-8
Exemplaire numérique PDF : 7.00$
Exemplaire numérique ePub : 7.00$
Cliquez ici pour en savoir plus

Grand-père Gédéon et la légende du cheval de Noël
Roman fantastique
Littérature Jeunesse
CLAIRE GAGNON
Fondation littéraire Fleur de Lys
Lévis, Québec, 2018, 292 pages.
ISBN 978-2-89612-558-6
Exemplaire papier : 24.95$ Tout inclus
Exemplaire numérique PDF : 7.00$
Cliquez ici pour en savoir plus


COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

Claire Gagnon

Claire Gagnon se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique : lili.etoile@hotmail.com


OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

Papier ou Numérique

L’étoile du Nord
Roman fantastique
Littérature Jeunesse
CLAIRE GAGNON
Fondation littéraire Fleur de Lys
Lévis, Québec, 2020, 176 pages.
ISBN 978-2-89612-585-2
Exemplaire papier : 24.95$ Tout inclus
Exemplaire numérique PDF : 7.00$

Vous avez le choix entre un exemplaire papier ou un exemplaire numérique (PDF)

Vous pouvez commander votre exemplaire papier avec le paiement en ligne PayPal ou avec un chèque envoyé par la poste

Vous pouvez commander un exemplaire numérique (PDF) uniquement avec le paiement en ligne avec PayPal.

Suivez les instructions ci-dessous selon vos choix.


EXEMPLAIRE PAPIER

EXEMPLAIRE PAPIER

Paiement en ligne avec PayPal

Canada : 24.95$ canadiens (TOUT INCLUS, y compris la manutention et les frais de poste)

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante car des frais de postes s’appliquent. renee-fournier@manuscritdepot.com

Paiement en ligne – Canada

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button

Exemplaire papier

Paiement par chèque par la poste

Indiquez sur un papier

Le titre du livre et le nom de l’auteur
Votre nom (prénom et nom de famille)
Votre adresse postale complète
Votre adresse électronique
Votre numéro de téléphone
Complétez votre chèque payable à l’ordre de
Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

Précisez le montant sur le chèque

Exemplaire papier

Canada : 24.95$ canadiens (Tout inclus)

Livraison : 21 jours ouvrables

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s’appliquent : renee-fournier@manuscritdepot.com

Adressez-le tout à

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,
Lévis, Québec,
Canada.
G6V 1A8


EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

Paiement en ligne avec PayPal

Partout dans le monde : 7.00$ canadiens (Tout inclus)

Livraison en pièce jointe à un courriel

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button


Pour obtenir de l’aide

Courriel : contact@manuscritdepot.com

Téléphone : 581-988-7146 (Lévis, Québec, Canada)


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Corona au Lac Castagnier, roman, Jeanne Jutras, Fondation littéraire Fleur de Lys

Corona au Lac Castanier

  Jeanne Jutras

Roman

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, mai 2020,

 382 pages. Format : 6 X 9 pouces.

Reliure allemande.

Couverture couleur souple.

ISBN 978-2-89612-582-1

Édition papier : 24.95$

Édition numérique : 7.00$ (PDF)


Menu de cette page

Présentation

Extrait

Au sujet de l’auteur

Du même auteur

Communiquer avec l’auteur

Commander un exemplaire papier

Commander votre exemplaire numérique (PDF)


PRÉSENTATION

PRÉSENTATION

À la demande de nombreux lecteurs qui m’ont incitée à écrire une suite à mon premier roman, Corona, ma mère, voici avec un immense plaisir, Corona au Lac Castagnier.

Ce roman raconte les péripéties de la vie de Corona qui va se poursuivre dans le pittoresque village de Lac Castagnier situé dans la région d’Amos, en Abitibi. Mon héroïne fait preuve d’une grande résilience en ces temps difficiles des années 1950, en pays de colonisation. À la fois historique et romancée, la vie de Corona est un peu celle de toutes ces mères vaillantes qui ont écrit notre histoire.

Le village de Lac Castagnier maintenant annexé à la municipalité de La Morandière ne semble plus qu’un souvenir dans l’esprit de tous ceux et celles qui l’ont habité dans une période plus prospère. Disparus le monastère et l’église en pierres des champs ! Des colons ukrainiens, des polonais et des québécois se serraient les coudes pour y survivre en ce beau temps où les marguerites fleurissaient abondamment dans des champs arides défrichés pour ennoblir la terre de glaise de l’Abitibi. Des époustouflantes veines d’or, de cuivre et de nombreux autres métaux étaient enfantées aussi par cette terre ingrate, offrant des emplois à certains colons. Aujourd’hui, quelques rares amoureux du passé habitent encore autour du majestueux lac Castagnier qui a survécu à cette succession de colons qui l’ont tour à tour délaissé pour d’autres cieux. Le petit cimetière blotti sur le lac nous ramène à la mémoire ceux qu’on a aimés et qui y reposent en perpétuelle paix, tout comme Corona, Philippe et Cyrille, membres de ma propre famille. Un autre minuscule cimetière qu’on a retrouvé parmi les branchailles et les arbres, à l’orée de ce village presque disparu, affiche encore aujourd’hui de mystérieux noms ukrainiens. Ce roman vous fera revivre des souvenirs attachés à ce coin de pays qui s’estompent implacablement dans le passé.


EXTRAIT

EXTRAIT

Chapitre 1

Rétrospective : le passé au présent

Vaguant à sa routine de mère de famille, Corona, transformée en véritable robot humain, subissait le lourd fardeau d’une souffrance innommable suite à la mort tragique de son nouveau conjoint, Pierre Gélinas. Elle savait bien au fond d’elle-même ne jamais pouvoir se résoudre à oublier le regard lumineux de son amant. Comme un fantôme, elle errait à côté de sa vie, subjuguée par ce passé récent et prisonnière de l’inacceptable. Les mois se succédaient tout de même et ses six enfants exigeaient des soins qu’elle leur prodiguait mue par le seul instinct maternel. Son plus grand souci se résumait maintenant à garder vivant dans le cœur de sa progéniture le souvenir de Pierre, le papa de sa petite Louise, cet homme si bon qui avait transformé sa vie misérable en paradis inespéré. Malgré le soutien de madame Brûlé, sa vieille amie d’Évain, l’attention spéciale de son frère Edmond, le notaire, et de l’épouse de ce dernier, Georgette, la pauvre Corona ne parvenait pas à remonter l’abîme au fond duquel l’avait cruellement précipitée son deuil.

— Papa, réussit un jour à prononcer sa petite Louise en regardant la photo de l’homme disparu.

— Oui, mon trésor, c’est bien ton papa ce bel homme qui te sourit sur le portrait en noir et blanc en te berçant avec beaucoup d’amour. Dommage que tu ne puisses pas voir ses beaux yeux verts… Dis-le encore, redis-le, ma petite Louise :

— Pa pa

Corona appuyait avec exagération sur les deux syllabes qui résumaient le mieux leur aventure extraordinaire : ils s’étaient adorés, Pierre et elle et des jumelles identiques étaient nées de cet amour défendu, au grand dam du Curé représentant la religion catholique dans la paroisse d’Évain. Une pneumonie avait brutalement emporté Lise, la plus faible des deux fillettes, l’hiver précédent, puis, deux ans plus tard, le père des jumelles disparaissait à son tour dans le fond de la mine Noranda. L’Abitibi paradait sans relâche son obsédant cortège de fatalités duquel Corona aurait bien voulu détourner le regard au plus vite. La pente lui paraissait trop raide à remonter à moins d’un effort surhumain tellement soutenu qu’elle ne parvenait déjà plus à le fournir. Heureusement, Philippe, son mari légitime, n’avait pas donné signe de vie depuis plus de deux ans que Corona habitait rue Cardinal Bégin, à Rouyn. Elle redoutait Philippe même si elle s’en savait protégée par son frère Edmond, le notaire. L’agressivité de son époux était légendaire à tel point que les trois aînés de Corona, Cyrille, Jeanne et Pauline tremblaient à l’idée de revoir un jour leur père.

— À la moindre menace de sa part, je le fais arrêter, lui avait assuré Edmond en lui expliquant que la loi la protégerait si son mari osait encore la frapper.

Tant qu’elle habiterait la ville, Corona pouvait dormir en paix jusqu’à un certain point. C’était relativement heureux que sa maison d’Évain ait été la proie des flammes il y avait déjà deux ans car elle pouvait considérer comme une délivrance le fait de ne plus dépendre de ses dix vaches laitières pour vivoter comme femme de colon. Ici, à Rouyn, en 1951, sa famille ne mourrait pas de faim et ne manquerait pas de l’essentiel grâce au secours direct de la paroisse Saint-Michel, aux bons soins des Filles d’Isabelle et à la générosité du Club Kiwanis. Son mari, Philippe, n’oserait plus l’embêter, au dire du notaire. Corona appréhendait quand même l’apparition de Philippe dans sa vie. La mémoire du corps imprègne des marques invisibles mais très réelles dans toutes les fibres de la personne qui a subi des sévices physiques. L’instinct de survie gardait donc constamment Corona sur le qui-vive. La jeune femme restait inquiète, craintive, l’œil ouvert et la conscience en effervescence, tel un malheureux animal traqué.
Cette nuit-là, la grande Corona s’éveilla en sursaut, dans sa chambre au deuxième étage de son logement. En pleine noirceur, elle tira en vain à plusieurs reprises la longue corde reliée à l’ampoule du plafond. Elle aurait juré que Pierre venait de lui parler et qu’on marchait sur le bout des pieds avec grande précaution, en bas, sur le prélart neuf qui craquait par ailleurs à la moindre pression.

— J’ai dû rêver, se rassura-t-elle.

Dehors, un orage tardif pour la saison pétardait son tonnerre courroucé sur cette fin d’automne 1952. Corona avait de tout temps aimé l’orage mais se sentant épuisée subitement, elle frissonna, étourdie par le fracas des coups répétés. Avec courage, elle sortit de sous son édredon usé et mit pied à terre dans l’obscurité pour jeter un coup d’œil par la fenêtre du passage par où des éclairs majestueux mais sinistres pénétraient en rafale en blanchissant les murs. L’électricité n’avait pas résisté à la vélocité du vent puisque la noirceur totale envahissait l’espace dès qu’un éclair y mourait en zigzaguant. La maman en longue jaquette pâle descendit l’escalier jusqu’en bas, en s’appuyant sur la rampe branlante. Tout l’intérieur du salon à aires ouvertes et celui de la petite cuisine adjacente s’éclairaient sporadiquement en même temps que les coups de tonnerre résonnaient en crescendo: l’orage battait son plein. Elle s’assura que ses deux portes étaient bien barrées, au nord et au sud des deux appartements puis, elle se dirigea à tâtons à côté de son poêle à bois en cherchant sa grosse théière sur un petit poêle électrique à deux ronds posé sur le comptoir: heureusement, le thé encore tiède serait délicieux.

— Bonyenne, qu’est-ce qui m’prend de penser que Philippe est ici… Y a personne, voyons : j’suis seule en bas pis les enfants dorment en haut dans leurs deux chambres… J’irai jeter un coup d’œil dans celle des filles en remontant : peut-être que l’une des quatre a été réveillée par l’orage.

Quant à ses deux garçons, Cyrille et Michel, elle aurait parié qu’ils dormaient à poings fermés, inconscients des assauts du tonnerre. Corona avala une bonne gorgée du liquide tiède mais amer, recracha les quelques feuilles de thé qui lui collaient au palais et se retrouva vite en pensée devant la tombe fermée de Pierre exposée dans le salon familial.

C’était devenu un rituel sacré : chaque nuit depuis l’enterrement, elle revivait minute par minute l’unique soirée de veille au corps qu’elle avait offerte à Pierre Gélinas, l’homme de sa vie. Elle aurait pu le faire exposer au salon funéraire Darby, sur la rue Perreault, mais ce service n’était pas gratuit, loin de là, et le salon funéraire était ouvert au grand public ce qui ne convenait surtout pas à un couple qui avait vécu hors des normes de la religion catholique. D’ailleurs, le cercueil avait été scellé parce que Pierre, défiguré par sa chute à la mine, n’aurait pas été reconnaissable, au dire de l’embaumeur. Elle voulut donc le garder tout près d’elle et de leur fille Louise, dans l’intimité totale et jusqu’au moment ultime, jusqu’au grand déchirement, jusqu’à la vraie fin irréductiblement terminale où le corbillard reconduirait son conjoint au cimetière de Rouyn pour y être enterré. Sous le regard éploré de la sœur de Pierre, madame Pagé, sous l’œil humide de sa bonne amie d’Évain, madame Brûlé, sous les yeux secs mais les cœurs attendris de son frère Edmond et de Georgette, la femme de ce dernier, Corona avait assisté à l’enterrement avec ses six enfants qui trouvèrent moyen de s’amuser et de se chamailler, plus ou moins conscients de la douleur extrême de leur maman. Adossée à un grand pin qui la maintenait debout, du moins en apparence, Corona avait suivi la cérémonie machinalement, amenuisée par une simple robe noire en coton que lui avait offerte sa belle-sœur, Georgette. Son minuscule chapeau rond en feutre noir arborait une large voilette, noire également, qui ombrageait son visage pâli par la souffrance. Le cœur serré, elle ne bronchait pas et ne pleurait pas non plus ayant épuisé sa réserve de larmes. Qu’adviendrait-il d’eux maintenant que Pierre les avait quittés ? Quand tout fut terminé, sous une pluie fine mais glaciale, après la dernière poignée de terre et la bénédiction rapide de Mgr Albert Pelletier de la paroisse Saint-Michel, Corona sentit un bras protecteur la soulever littéralement pour l’aider à avancer, comme si elle pouvait encore avancer dans la vie, comme si tout n’était pas d’ores et déjà fini, comme si elle n’était pas morte elle aussi, en même temps que Pierre. Son frère Edmond, le notaire, la tint serrée contre sa hanche et lui murmura simplement :

— Viens, Corona : Georgette nous a préparé hier un bon dîner qu’il lui suffira de réchauffer. Ensuite, tu vas te reposer chez-nous.

Georgette, sa délicate belle-sœur pétrie de délicatesse et de compassion ajouta avec une conviction profonde en retirant délicatement ses souliers noirs à talons cubains:

— Toi, tu te reposeras et je m’occuperai de tes enfants, aujourd’hui. En soirée, j’irai t’accompagner pour les coucher et on jasera un peu, par la suite. Je ne te laisse pas seule ce soir, chère Corona !

Une pensée reconnaissante avait effleuré l’esprit de Corona : pauvre Georgette, elle a déjà tant à faire avec ses sept enfants et son emploi de secrétaire au bureau d’Edmond… Corona avait ébauché un semblant de sourire en signe de reconnaissance, convaincue qu’elle devait absolument reprendre ses forces car elle se sentait vidée de toute son énergie vitale.

— Et Pierre qui m’appelait Corona, sa couronnée, pensa-t-elle le cœur gonflé, au bord des larmes qui refusaient de se liquéfier. Couronne d’épines, s’il est une couronne sur ma tête en ce jour de l’enterrement de tous mes rêves… Pierre… Mon cher Pierre…

L’orage avait cessé et Corona décida de clore son rituel plongeon dans le passé qui lui serrait trop fort la poitrine en cette fin de nuit. Ses longs pieds nus et glacés remontèrent lentement l’escalier qu’elle avait si souvent gravi avec Pierre et elle retrouva son lit dans un désarroi total. Sans son amoureux, l’existence ne rimait plus qu’avec solitude. Elle se savait et se sentait tellement seule, réellement projetée au fond d’un gouffre aux parois si lisses et si sombres qu’elle n’imaginait même pas s’en sortir un jour. Plus rien ne serait jamais pareil : la vie ne retrouverait certes plus son goût festif ni ses airs endimanchés du temps de leur bonheur. Sa solitude lui parut soudain encore plus obscure et plus lourde à porter, façonnée des entraves d’innombrables boulets invisibles solidement attachés à ses frêles chevilles. Elle devait avancer quand même, coûte que coûte, un pas après l’autre, même si l’espoir n’était plus qu’un mot vide de sens qui sonnait faux dans sa triste réalité aussi mal accordée qu’un vieux piano brisé. La maman réussit tout de même à s’endormir, au petit matin, enroulée dans son angoisse oppressante. Malheureusement, les pleurs aigus de sa petite Louise de trois ans la réveillèrent aussitôt en sursaut.


AU SUJET DE L’AUTEURE

AU SUJET DE L’AUTEURE

Jeanne Jutras

Jeanne Jutras fut enfant de l’Abitibi mais elle habite la région de Saint-Jérôme depuis plus de 30 ans.

Romancière, elle s’adonne aussi à la poésie avec grand bonheur. Madame Jutras est retraitée de l’enseignement au secondaire où, à Amos, elle a exploité la poésie de Félix Leclerc, celle de Gilles Vigneault et celle de Jacques Michel, entre autres, en initiation poétique avec ses élèves. Elle a aussi enseigné au secondaire à Saint-Jérôme, durant plusieurs années.

Membre de l’Association des auteurs des Laurentides, elle a publié deux romans : Corona, ma mère (2010), Lucie l’enfant étrange (2013) et un recueil de poésie : La Quintessence de ma vie (2011), à La Fondation littéraire Fleur de Lys de Lévis, Québec

Madame Jutras fut coordonnatrice pour Poésie Académie qui offre encore avec grand succès un micro ouvert aux poètes adolescents et adultes de la région, à Saint-Jérôme, depuis le 19 mars 2013.

« Ma poésie s’avère réponse à un élan naturel du cœur jumelé à un jaillissement imprévisible de l’âme. Chaque prise de conscience de la beauté et de la bonté du monde me procure un état de gratitude sans borne à l’égard du Grand Programmeur de la vie », avoue madame Jutras.


DU MÊME AUTEUR

DE LA MÊME AUTEURE

Jeanne Jutras

Corona, ma mère
Roman
Jeanne Jutras
Roman,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2010, 408 pages.
ISBN 978-2-89612-353-7
Couverture souple couleur
Format 6 X 9 pouces
Reliure allemande
Exemplaire papier : 24.95$ canadiens
Exemplaire numérique (PDF): 7.00$ canadiens

Cliquez ici pour en savoir plus

 

La quintessence de ma vie
Poésie
Jeanne Jutras
Poésie,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2011, 172 pages.
ISBN 978-2-89612-374-2
Couverture souple couleur
Format 6 X 9 pouces
Reliure allemande
Exemplaire papier : 24.95$ canadiens
Exemplaire numérique (PDF): 7.00$ canadiens

Cliquez ici pour en savoir plus

Lucie, l’enfant étrange
Jeanne Jutras
Roman fantastique
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2012, 232 pages.
ISBN 978-2-89612-428-2
Couverture souple couleur
Format 6 X 9 pouces
Reliure allemande
Exemplaire papier : 24.95$ canadiens
Exemplaire numérique (PDF): 7.00$ canadiens

Cliquez ici pour en savoir plus


COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

Jeanne Jutras se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique

jeannejutras@hotmail.com


OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

Papier ou Numérique

Corona au Lac Castanier
Jeanne Jutras
Roman
Fondation littéraire Fleur de Lys
Lévis, Québec, mai 2020,
382 pages. Format : 6 X 9 pouces.
Reliure allemande.
Couverture couleur souple.
ISBN 978-2-89612-582-1
Édition papier : 24.95$
Édition numérique : 7.00$ (PDF)

Vous avez le choix entre un exemplaire papier ou un exemplaire numérique (PDF)

Vous pouvez commander votre exemplaire papier avec le paiement en ligne PayPal ou avec un chèque envoyé par la poste

Vous pouvez commander un exemplaire numérique (PDF) uniquement avec le paiement en ligne avec PayPal.

Suivez les instructions ci-dessous selon vos choix.


EXEMPLAIRE PAPIER

EXEMPLAIRE PAPIER

Paiement en ligne avec PayPal

Canada : 39.95$ canadiens (TOUT INCLUS, y compris la manutention et les frais de poste)

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante car des frais de postes s’appliquent. renee-fournier@manuscritdepot.com

Paiement en ligne – Canada

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button

Exemplaire papier

Paiement par chèque par la poste

Indiquez sur un papier

Le titre du livre et le nom de l’auteur
Votre nom (prénom et nom de famille)
Votre adresse postale complète
Votre adresse électronique
Votre numéro de téléphone
Complétez votre chèque payable à l’ordre de
Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

Précisez le montant sur le chèque

Exemplaire papier

Canada : 39.95$ canadiens (Tout inclus)

Livraison : 21 jours ouvrables

Ailleurs dans le monde : Écrivez à l’adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s’appliquent : renee-fournier@manuscritdepot.com

Adressez-le tout à

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,
Lévis, Québec,
Canada.
G6V 1A8


EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

Paiement en ligne avec PayPal

Partout dans le monde : 7.00$ canadiens (Tout inclus)

Livraison en pièce jointe à un courriel

Cliquez sur le bouton ci-dessous


Buy Now Button


Pour obtenir de l’aide

Courriel : contact@manuscritdepot.com

Téléphone : 581-988-7146 (Lévis, Québec, Canada)


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer